5 méthodes pour aider un enfant à s’apaiser avec sa respiration

Quand nous sommes stressés, notre respiration s’accélère. Mais nous pouvons agir dans l’autre sens : apaiser la respiration pour diminuer le stress.

Les exercices que je vous invite à découvrir aujourd’hui apprendront à votre enfant à se servir de sa respiration comme un refuge, un outil de gestion émotionnelle ou encore un régulateur de stress.

La flamme de la bougie

Laurence Roux-Fouillet, sophrologue et relaxologue, propose une astuce pour entrainer les enfants à réguler leur respiration : la flamme d’une bougie.

 

La cohérence cardiaque

Guider l’enfant dans les inspirations (le papillon monte) et expirations (le papillon descend) afin d’activer sa cohérence cardiaque (6 respirations par minute). Cette fréquence respiration “harmonise” le corps.

 

La méditation de la grenouille

La voix de Sara Giraudeau est fantastiquement apaisante pour tous. Magnifique introduction à la méditation. 🙂

Source : “Calme et attentif comme une grenouille” d’Eline Snel

La vague du ventre

la-vague-du-ventre

Invitez votre enfant à s’étendre sur le dos, les bras allongés de part et d’autre du corps, paumes vers le ciel. Positionnez le doudou de votre enfant (ou une peluche) sur le ventre. Dites-lui de respirer lentement et profondément par le nez.

L’inspiration, ton ventre se soulève, et il redescend à l’expiration. Imagine que ton ours en peluche fait un voyage en mer et joue dans les vagues.

Procédez ainsi jusqu’à ce que l’enfant soir calme…ou endormi.

Source :“léa et le chat yogi” d’Ursula Karven

 

La respiration koala

respiration du koala

La respiration koala se fait ventre à ventre avec papa ou maman. C’est vous qui donnez le rythme à votre enfant qui vous enveloppe de tout son corps. Inspirez et expirez de plus en plus doucement et calmement. Le corps à corps a de nombreuses vertus comme nous expliquait Catherine Gueguen. Les molécules suivantes sont sécrétées : l’ocytocine, la dopamine, des endorphines, la serotonine.

Ce cocktail magique contribue à notre bien-être par :

  • à une diminution du stress
  • au développement de l’empathie
  • à une augmentation de la confiance
  • au renforcement de l’attachement
  • à la croissance de l’affection réciproque

Source : “Mon cours de relaxation” de Stéphanie Couturier

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂