Les mains des enfants sont des trésors : 7 activités épatantes à découvrir !

Vous êtes très nombreux à avoir adopté des outils comme la « main du retour au calme » et cela m’a donné l’idée de regrouper quelques « trucs » supplémentaires que les enfants vont pouvoir faire avec leurs mains : diminuer leur stress, soulager leurs yeux, agir sans violence, comprendre leur cerveau, gérer leurs émotions, s’amuser et même retrouver les tables de multiplication ! Bonne découverte. 🙂

 

Diminuer le stress

Cette technique va aider les enfants à s’apaiser en 5 respirations. L’avantage est qu’ils n’auront besoin que de leur corps et de leur respiration pour retrouver le calme, gérer une émotion intense ou chasser le stress.

  1. l’enfant présente sa main ouverte (celle qu’il préfère) , paume vers le haut.
  2. il se sert de l’index de son autre main pour tracer doucement le contour de la première main en partant de dessous le pouce
  3. lorsqu’il monte avec son index en suivant le tracé de ses doigts, il inspire.
  4. lorsqu’il descend, il expire.
  5. l’enfant recommence tant qu’il en a besoin

 

Cette astuce a pour avantage de concentrer l’attention de l’enfant sur son geste, de lui faire ressentir des sensations en pleine conscience et de profiter des bénéfices d’une respiration lente. Le cerveau et le corps s’équilibre tandis que le cortex préfrontal régule le cerveau émotionnel.

 

Comprendre et réguler leur colère

J’aime beaucoup l’approche psycho-neuro-éducative proposée dans le livre de Daniel Siegel « Le cerveau de votre enfant ».

Les éditions Les Arènes ont d’ailleurs réalisé cette vidéo pour vous aider à expliquer à votre enfant comment son cerveau fonctionne afin qu’il puisse gérer ses émotions.

Je vous invite à réaliser les mouvements avec lui et à discuter de cet outil utile pour la vie.

 

Retrouver le calme

Voici outil ludique pour que les enfants s’apaisent, expriment leurs besoins et leurs émotions, agissent sans violence : la main du retour au calme.

Voici comment l’utiliser :

  • imprimez la main présente dans l’article ou tracez le contour de la main de votre enfant sur une feuille recto/verso.
  • dites à votre enfant de poser sa main sur le dessin (que vous aurez peut-être plastifié) quand il se sent énervé, en colère ou stressé
  • suivez les instructions : 1) se rappeler la règle de non-violence (à discuter et afficher dans la maison ou en classe) 2) respirer 3 fois lentement 3) exprimer l’émotion ressentie 4)dire ce dont on a besoin ( bouger, être écouté, manger, boire, être réconforté,…) 5) sourire et retourner la main
  • la main retournée symbolise la fin de l’exercice de gestion émotionnelle.

Avantages de cette technique :

  • l’enfant garde le contrôle de ses mouvements en se concentrant sur le fait de garder sa main sur l’outil et de suivre les instructions.
  • il a recours à sa respiration et la verbalisation émotionnelle.
  • il est acteur de son mieux-être en identifiant ses besoins et en demandant de quoi les satisfaire.
  • sa main est occupée pour éviter les gestes agressifs

1 2Format PDF à télécharger ici.

 

Inspiration : http://childhood101.com/2015/03/helping-children-manage-big-emotions/

 

Détendre leurs yeux et ressentir de la sérénité (yoga)

 

Cet exercice se nomme « les petits volets ». Il permet aux enfants de se réchauffer et de détendre leurs yeux après une activité qui sollicite la vue. A refaire 3 fois de suite.

  1. Je frotte mes deux mains.
    Je frotte, frotte bien.
    Je frotte, frotte mieux.
    Je fais comme deux petits feux !
  2. Je ferme mes deux yeux et je pose sur eux, comme deux petites cuillères, mes mains chaudes et légères.
  3. Il fait bon cette fois sous ces volets de doigts.
    La chaleur se répand.
    Qu’on est bien là-dedans !
  4. Puis j’ouvre doucement mes deux petits volets.
    Je soulève mes paupières, et je dis « bonjour » à tout le monde, « bonjour » à toute la Terre !

Source : « 100% yoga des petits » d’Elisabeth Jouanne et Ilya Green

Retrouver leurs tables de multiplication

Voici une technique pour retrouver toutes les tables de multiplication avec les doigts ! Seul prérequis, les savoir jusqu’à la table de 5.

Cette méthode a plusieurs avantages dont celui de changer l’affect de l’expérience d’apprentissage. En effet, si votre enfant s’est bloqué face aux multiplications, cette façon de procéder peut l’aider à les aborder de manière plus ludique et astucieuse.

A force de répétitions et de gestes, les tables seront bientôt enfin acquises !

Merci à Delphine Maury pour cette vidéo

 

Gérer leurs émotions

« Tu veux bien me montrer où est ta colère sur l’affiche ? »

L’écoute empathique et la reconnaissance des émotions des enfants (ou de quiconque d’ailleurs) a un effet apaisant.

De plus, la personne qui verbalise ce qu’elle ressent va permettre à sa charge émotionnelle de diminuer.

Ainsi, dire « je ressens de la colère » calme l’amygdale dans le cerveau (siège de l’émotion) grâce à la régulation par le cortex préfrontal.

Là se posent plusieurs problèmes dans le cadre de la parentalité :

  • l’enfant peut être dans l’incapacité d’identifier et d’accepter son émotion
  • il ne possède peut-être pas le vocabulaire des émotions
  • le parent peut ne pas avoir perçu de signaux de cette colère

Heureusement, il est possible, grâce à des supports et de l’entrainement, d’acquérir des réflexes émotionnels. Comme le fait de montrer la colère et l’intensité de celle-ci.

De cette façon, l’émotion pourra être traversée en pleine conscience.

D’où l’idée de la technique des petits points.

Elle s’appuie sur une affiche à imprimer et par une consigne simple :

« quand tu ressens une émotion forte (comme la colère), montre moi où elle se trouve sur l’affiche en posant un doigt dessus. »

Les points sont de diamètre croissant pour symboliser l’intensité.

Les couleurs et formes sont une accroche mentale supplémentaire pour l’imagination (de plus, la colère est « contenue » symboliquement dans un cercle).

L’enfant prend aussi du recul face à son affect en la regardant de l’extérieur (ceci facilite la libération intérieure de l’émotion)

Lorsque l’enfant vous a montré où était sa colère. Proposez-lui :

  • un câlin pour que le point diminue de volume (l’émotion diminue par l’effet de l’ocytocine)
  • une respiration profonde, les yeux fermés, en s’imaginant le point en train de rapetisser (ou il peut garder son doigt sur l’affiche et remonter de droite à gauche jusqu’à ce que le point disparaisse afin de focaliser son attention sur son geste et ses sensations de toucher)
  • les deux

 

Variantes :

  • Vous pouvez aussi créer des supports pour les autres émotions. Demandez à votre enfant quelle couleur il préfère pour chaque émotion (tristesse, joie, surprise, dégoût, peur).=> je vous en ai créés pour chaque émotion + un tableau récapitulatif
  • Vous pouvez aussi mettre un nombre de points égal au nombre de lettres de l’émotion : colère = 5 lettres = 5 points de diamètre croissant (bon, pour la tristesse, c’est un peu long en effet !)
  • pensez aussi aux émotions positives comme la joie : le fait de remarquer que nous sommes joyeux consolide une mémoire positive (ancrage) et augmente progressivement notre niveau de bonheur. Vive les petits plaisirs !

 

Le fichier pdf de toutes les affiches est à télécharger ici.

 

 

S’amuser :

Les jeux de doigts permettent aux enfants de développer :

  •  le langage en général (prononciation, vocabulaire, compréhension, narration…)
  • la motricité fine
  • les compétences sociales
  • la confiance en soi
  • la mémoire
  • la concentration

Voici une sélection à tester à la maison ou à l’école dès 2/3 ans :

 

jeux-de-doigts

 

EnregistrerEnregistrer

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂