Une astuce simple pour éviter les crises émotionnelles des enfants

Un enfant qui se sent compris s’apaise. Cette phrase est d’ailleurs aussi valable pour les adultes .

Un adulte qui se sent compris s’apaise.

Car quand la personne en face de nous verbalise notre émotion, sans la nier ni la minimiser, nous n’avons plus besoin de lutter pour affirmer ce qui nous tourmente. De plus, nous nous exerçons ainsi à exprimer de mieux en mieux ce que nous ressentons sans agresser.

D’ailleurs, prenons aussi en compte ceci : un enfant exprimera plus ses émotions en présence d’une figure d’attachement. Car il a confiance en cette personne. Cette confiance est une chance pour offrir cet accueil des émotions dont les enfants ont besoin pour comprendre ce qui se passe en eux.

La phase suivante de cette validation de l’émotion est de discuter pour déterminer les besoins insatisfaits et ainsi adopter des actions qui satisferont ces besoins. L’enfant trouvera peut-être même les solutions en autonomie.

“Quand je ressens ceci, j’ai besoin de…, alors je peux ….”

Ce mécanisme de la validation de l’émotion est brillamment illustré dans cette courte vidéo des ateliers Faber et Mazlish.

Vous remarquez notamment la reformulation, une technique de communication que nous avions rencontrée dans l’écoute active .

Si vous souhaitez connaitre plus d’astuces comme celle-ci, je vous recommande la lecture de “Parler pour que les tout-petits écoutent” (chronique ici).

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂