Les peurs des enfants en fonction de leur âge

Je vous invite à découvrir un tableau qui synthétise les peurs normales des enfants en fonction de leur âge.

Les informations qui y figurent sont issues du livre « la force des émotions » de Francis Lelord et Christophe André.

peurs-des-enfants

 

Face aux peurs des enfants, il est important de ne jamais nier ou se moquer. En effet, comme toutes les émotions, la peur est utile pour rester en vie et c’est en grande partie grâce à elle que vous pouvez lire cet article car les êtres humains ont survécu face aux dangers.

Là où la peur peut poser problème et devient un frein à l’épanouissement, c’est dans son caractère irrationnel, sa récurrence et son intensité. Pour cela, il existe des méthodes de gestion comme celles présentes dans les articles ci-dessous :

8 étapes pour accompagner les peurs des enfants

10 idées pour aider les enfants à surmonter leurs peurs

10 conseils pour aider les enfants à apprivoiser leurs peurs

Outil : les bonshommes allumettes (émotions, conflits, confiance en soi,…)

Astuce : rire pour vaincre la peur !

Le jeu des cartes anti-peur : pour démystifier les peurs des enfants

Idée : le spray (ou la potion) d’invisibilité pour surmonter la peur des monstres, sorcières et autres fantômes

Exemple de Jeu pour apprivoiser les peurs de l’enfant

Livres et coffret :

Mes petites peurs : un livre pour en parler et pour les surmonter !

Frisson l’écureuil aide les enfants à apprivoiser leurs peurs !

Un conte thérapeutique pour apprivoiser les peurs nocturnes : Ninon ne veut pas dormir

J’aide mon enfant à dépasser ses peurs (mini coffret activités)

 

Notez aussi que la peur peut se transmettre de parent à enfant. En effet, même si l’enfant n’éprouve pas de peur face à une souris (par exemple), à force d’observer nos propres réactions si nous en avons nous-même peur, il finira par vouloir les éviter.

Un travail sur les peurs des parents est par conséquent pertinent (voir cet article).

 

Derniers conseils :

  • évitez de laisser les enfants seuls devant un média sans contrôle parental (TV, tablettes, jeux vidéo,…). Et discutez de ces expériences avec eux.
  • prenez en compte l’impact du cinéma, des histoires racontées (évitez les contes de fée traditionnels qui sont conçus pour nourrir les peurs ou les créer !) également car jusqu’à 5/6 ans, un enfant est incapable de faire la différence entre la réalité et la fiction. 
  • ayez une approche émotionnelle et empathique globale (voir cet article pour des outils et infos)

 

La force des émotions est disponible sur amazon.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂