8 phrases à éviter quand un enfant fait une erreur

Les mots que nous employons face aux « erreurs » des enfants sont essentiels dans la construction de leur personnalité, le développement de leur estime de soi, leur autonomie, leur capacité à persévérer et à se relever en cas de difficultés (résilience).

À ce sujet, nous trouvons dans le livre « L’éducation positive : le guide décapant des parents imparfaits » d’Eve Aboucaya, Camille Skrzynski et Candice Kornberg-Anzel, 8 phrases à remplacer.

Les voici :

 

Au lieu de dire « Qu’est-ce que tu as encore fait ??? », préférez « Que s’est-il passé ? »

 

Au lieu de dire « Tu as eu une mauvaise note ? Tu n’avais qu’à réviser ! », préférez « Tu as fait de ton mieux. Comment puis-je t’aider pour mieux réussir la prochaine fois ? »

 

Au lieu de dire « Tu n’as rien écouté ! », préférez « As-tu besoin que je répète ? » « Peux-tu me dire ce que tu as compris ? »

 

Au lieu de dire « Laisse tomber, je vais le faire, ça ira plus vite ! », préférez « Tu peux le faire. Si tu as besoin d’aide, tu peux compter sur moi. »

 

Au lieu de dire « Tu n’as rien compris… », préférez « As-tu besoin que je t’explique de nouveau ? » « Qu’est-ce que tu n’as pas compris ? »

 

Au lieu de dire « Que tu t’y prends mal ! », préférez « Comment peux-tu t’y prendre autrement pour réussir ? »

 

Au lieu de dire « C’est fou comme tu es maladroit(e) ! », préférez « Tu as renversé ton verre, que peux-tu faire pour nettoyer ? »

 

Au lieu de dire « Tu t’es trompé ?! », préférez « Tu t’es trompé ? C’est super ! Qu’as-tu appris ? »

 

Et n’oublions que « tout est expérience ! ».

 

Source :

« L’éducation positive : le guide décapant des parents imparfaits » d’Eve Aboucaya, Camille Skrzynski et Candice Kornberg-Anzel disponible sur :

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *