Par quoi remplacer “j’en ai marre de répéter tout le temps les mêmes choses”

“J’en ai marre de répéter tout le temps les mêmes choses”

Cette formule est un piège vicieux. Elle envoie le message à votre cerveau que vous en avez effectivement assez de répéter encore et encore les mêmes choses, nourrissant des pensées négatives, des ruminations et augmentant le niveau de stress. Et ce message tombe aussi dans les oreilles de vos interlocuteurs qui finissent par comprendre que ce ne sera pas la dernière fois qu’ils l’entendront, loin de là…

Alors, prenons ensemble une décision :

Arrêtons de répéter des phrases qui n’apportent des solutions à personne…

 

Voici des méthodes efficaces pour remplacer cette rengaine :

 

  1. Formulez positivement ce que vous attendez (et non ce que vous ne voulez pas) et pourquoi vous l’attendez (besoin personnel, conséquences néfastes, lois, règles) : voir cet article.
  2. Etablissez des règles et validez-les en famille : pour vous guider, lisez cet article.
  3. Proposez des choix à vos enfants : “préfères-tu faire comme cela ou comme cela” Un choix est engageant et responsabilisant.
  4. Faites vibrer l’empathie : les enfants sont empathiques de nature (et les humains en général aussi normalement), demandez-leur de deviner ce que vous ressentez quand vous voyez une scène. Pour les entrainer (et vous-aussi), exprimez régulièrement vos émotions et facilitez leur expression chez vos enfants : “que ressens-tu ?” “maintenant, je me sens”. (voici des outils pour exprimer les émotions)
  5. Donnez la parole aux objets : “oh, ton jouet me dit qu’il aimerait bien se reposer dans sa boite. Tu es d’accord ?” (voir cet article)
  6. Parlez calmement et à proximité de vos enfants : 2 raisons à cela : les cris bloquent le cerveau des enfants et la proximité (bienveillante) est la seule manière de s’assurer de l’attention d’un enfant.
  7. Jouez : le jeu en général motive les enfants et détend les adultes. Inventez des jeux pour faciliter l’apprentissage des comportements (comme “le stop et go”)
  8. Remerciez et donnez des signes d’attention sur le positif : au lieu de reprocher, accentuez les intentions et actions que vous appréciez (sans juger). Décrivez-les à haute voix afin que votre enfant les mémorise. “Je vois que tu as fait ceci comme cela” (voir cet article)
  9. Ne parlez pas ou peu : au lieu de répéter encore et encore, optez pour la communication non verbale ou ultra simplifiée. Si votre enfant a oublié de se déchausser, souriez et montrez ses chaussures. Ou encore, dites “chaussure” calmement.
  10. Montrez l’exemple : dans la même logique que le point 9, les enfants nous observent alors profitons-en ! Que faites-vous que vous reprochez à votre enfant ? Excellente question et source de solutions efficaces !

 

6 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂