Pourquoi l’enfant ne peut pas écouter quand il est en colère

Quand nous sommes en colère, la partie de notre cerveau qui “écoute” et réfléchit est déconnectée. Alors que l’adulte parvient tant bien que mal à reconnecter cette partie car elle est suffisamment structurée, l’enfant, lui, ne peut tout simplement pas le faire car son “cerveau du haut” est immature et en pleine croissance. Sa maturité finale intervient … vers 21 ans (patience, patience,…) . À l’inverse son cerveau émotionnel est parfaitement opérationnel depuis sa naissance. D’où les pleurs, les cris,… qui sont des manifestations émotionnelles irrépressibles en même temps que des signaux d’alerte adressés aux adultes qui l’entourent (et plus particulièrement vers sa figure d’attachement).

C’est pour cette raison que réclamer l’attention d’un enfant qui subit une crise de colère est inutile. Il ne pourra “écouter” qu’une fois qu’il sera apaisé. Soit après la décharge émotionnelle et le réconfort de l’adulte (merci l’ocytocine).

Pour bien comprendre ce phénomène et l’expliquer aux enfants, je vous propose de découvrir les explications de Tilda Cassan dans la vidéo ci-dessous et de lire le livre du neuropsychiatre Daniel Siegel “le cerveau de votre enfant” car il propose un modèle pédagogique facile à transmettre : le cerveau dans la main.

 

Source : Tilda Cassan (YouTube)

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂