LittleBits : les enfants inventent à l’infini (Lego+électronique)

Les enfants ont beaucoup d’imagination (ce n’est pas Ken Robinson qui me contredira). Pour les aider à la développer, il y a par exemple les jeux de construction comme les Lego où ils peuvent laisser libre cours à leur créativité. Mais il existe aussi d’autres alternatives qui utilisent le même principe que les Lego en y ajoutant un domaine dans lequel ils sont déjà plongés au quotidien : l’électronique.

Voici le concept de Littlebits : des modules électroniques qui se connectent les uns aux autres à l’infini !

Ainsi, les enfants ont l’opportunité de se former à l’électronique en s’amusant et à inventant (presque) tout ce qui leur passe par la tête. 🙂

Ce qui est particulièrement intéressant avec ce projet est qu’il est open-source. Cela signifie qu’il s’enrichit et se développe au rythme de la communauté qui partage ses plans et ses découvertes. Les idées et les initiatives se multiplient sans limite.

Ainsi, pour réaliser cette magnifique machine à bulle, suivez les instructions postées par un des membres sur cette page.

bubble

 

Où se procurer les modules ?

Sur le site littlebits directement ou bien sur Amazon qui propose de nombreux kits :

Cliquez ici pour y accéder.

 

Pour en savoir plus, voici une vidéo TEDx et sa retranscription complète :

 

Ça pourrait vous paraitre étrange, mais je suis fan des parpaings. Le premier parpaing a été fabriqué en 1868 avec une idée très simple : des modules en ciment d’une dimension fixe qui s’imbriquent. Très rapidement les parpaings sont devenus l’unité de construction la plus utilisée dans le monde. Elle nous a permis de construire des choses plus grandes que nous, des bâtiments, des ponts, un bloc à la fois.En gros les parpaings sont devenus les blocs de construction de notre époque.

Presque cent ans après en 1947, LEGO a sorti ceci. On appelait ça des briques autobloquantes. Et en quelques années, les briques LEGO sont entrées dans toutes les familles. On estime que 400 milliards de briques ont été fabriquées — c’est-à-dire 75 briques pour chaque personne sur la planète. Pas besoin d’être un ingénieur pour faire de belles maisons, de beaux ponts, et de beaux bâtiments. LEGO l’a rendu accessible. Avant tout, LEGO a pris le parpaing, le bloc de construction du monde, et l’a transformé en un bloc de construction de notre imagination.

Pendant ce temps-là, la même année, aux Laboratoires Bell la révolution suivante allait être annoncée,le prochain bloc de construction. Le transistor était une petite unité en plastique qui allait nous faire passer d’un monde de briques statiques empilées l’une sur l’autre à un monde où tout devenait interactif. Comme le parpaing, le transistor vous permet de construire des circuits beaucoup plus grands et complexes, une brique à la fois.

Mais il y a une différence essentielle : Le transistor n’était que pour les experts. Personnellement je ne l’accepte pas, que les blocs de construction de notre époque soient réservés aux experts, j’ai donc décidé de changé tout ça. Il y a 8 ans quand j’étais au Media Lab, j’ai commencé à explorer l’idée de mettre le pouvoir des ingénieurs dans les mains des artistes et des designers.

Il y a quelques années j’ai commencé à développer littleBits. Je vais vous montrer comment ça marche.LittleBits sont des modules électroniques, chacun avec une fonction spécifique. Ils sont préconstruitspour être lumière, son, mouvements et détecteurs. Et le mieux c’est qu’ils s’assemblent comme des aimants. Vous ne pouvez donc pas les assembler du mauvais coté. Les briques ont un code couleur.Vert c’est la sortie, bleu c’est le courant, rose c’est l’entrée et orange c’est le fil. Ce qu’il vous faut c’est assembler un bleu et un vert et très rapidement vous pouvez commencer à faire de grands circuits. Un bleu avec un vert, ça donne de la lumière. Vous pouvez mettre un bouton entre les deux et vous avez fait un petit variateur. Changez le bouton pour un module d’impulsion qui est ici, et vous avez fait un petit clignotant. Et cette sonnette pour un peu de punch et vous avez fait un appareil pour faire du bruit.Je vais arrêter ça.

Derrière ce simple jeu, littleBits est assez puissant. Au lieu de devoir programmer, relier, souder, littleBits vous permet de programmer en utilisant des gestes simples, intuitifs. Pour faire clignoter plus rapidement ou plus lentement, vous tournez simplement le bouton et ça le fait pulser plus rapidement ou plus lentement. L’idée à la base de littleBits c’est que c’est une collection qui s’agrandit. Nous voulons transformer chaque interaction dans le monde en une brique prête à l’emploi. Lumières, sons, panneaux solaires, moteurs — tout devrait être accessible.

Nous avons donné littleBits aux enfants et nous les avons regardés jouer. C’était une expérience incroyable. Ce qui est formidable c’est comment ils commencent à comprendre l’électronique qui les entoure au quotidien qu’ils n’apprennent pas à l’école. Par exemple, comment marche une veilleuse, ou pourquoi la porte d’un ascenseur reste ouverte, ou comment un iPod répond au toucher. Nous avons aussi donné littleBits aux écoles de design. Donc par exemple des designers sans aucune expérience en électronique ont commencé à jouer avec littleBits comme si c’était un matériau. Là vous voyez, avec du feutre et des bouteilles en papier, il y a Geordie qui fait …

Il y a quelques semaines nous avons donné littleBits aux designers de la Rhode Island School of Design sans aucune expérience en ingénierie — que du carton, du bois et du papier – et nous leur avons dit « Faites quelque chose. » Voici l’exemple d’un projet qu’ils ont fait, un canon à confettis activé par le mouvement. Mais attendez, voici mon projet préféré. C’est un homard en pâte à modeler qui a peur du noir.

Pour ces non-ingénieurs, littleBits est devenu un matériau, l’électronique est devenue un autre matériau.Et nous voulons le rendre accessible à tout le monde. Donc litteBits est open-source. Vous pouvez visiter notre site web, télécharger tous les fichiers des projets, les faire vous-mêmes. Nous voulons encourager un monde de créateurs, d’inventeurs, de contributeurs, parce que ce monde où nous vivons, ce monde interactif, c’est le nôtre. Donc allez-y et inventez.

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂