Les systèmes à activer pour apaiser les colères de détresse des enfants

Réagir avec empathie et bienveillance face aux colères de détresse des enfants a des effets positifs sur leur développement et leur personnalité.

 

Les 7 systèmes émotionnels et l’impact du mode d’éducation sur le cerveau et la personnalité des enfants

Le neuroscientifique Jaak Panksepp étudie les systèmes d’alarme et de bien-être du système limbique depuis 35 ans.

Il a trouvé 7 systèmes émotionnels génétiquement programmés :

  • 3 systèmes d’alarme : Colère, Peur et Panique/Détresse
  • 3 systèmes de calme et de bien-être : Soins (attachement), Recherche et Jeu
  • Un système Désir

Comme des muscles, ces systèmes se développent au fil de leur utilisation et intègrent progressivement notre personnalité.

Certaines formes d’éducation (les critiques, les réprimandes, les cris fréquents, les agressions verbales, les séparations traumatiques des parents dans les premières années) activent les systèmes Colère, Peur et Panique/Détresse de l’enfant. Ces systèmes déclenchent des hormones de stress qui poussent à la fuite, l’agressivité, la sidération et à la déprime.

À l’inverse, les formes d’éducation qui activent les systèmes du calme et du bien-être déclenchent la sécrétion de molécules prosociales favorisant des capacités humaines telles que la tendresse, la créativité, le jeu, la douceur, la gentillesse et l’intérêt pour les autres.

Nous avions vu dans un précédent article que :

  • Des soins apaisants développent le cortex préfrontal, régulateur des émotions et siège des fonctions cognitives supérieures, et sont corrélés avec des enfants (de 9 mois à 3 ans) moins inhibés et moins agressifs. Son volume est au contraire diminué chez les adultes maltraités durant l’enfance.
  • Le stress précoce altère le cortex orbitofrontal impliqué dans la décision, la motivation, le système de récompense.
  • Jouer favorise la croissance du cerveau.
  • L’attachement sécure diminue la sensibilité de l’hippocampe, crucial dans la mémorisation.
  • la verbalisation des émotions désagréables clame l’amygdale impliquée dans le réaction de peur.

Il est donc clair que l’éducation modifie la structure du cerveau et influe sur la personnalité des enfants tout au long de leur vie.

Et du fait de la plasticité cérébrale, il est toujours possible de modifier un style éducatif pour développer le bien-être des enfants et développer les systèmes adéquats.

Les Colères de détresse des enfants

Quand un enfant fait une colère de détresse, un des trois systèmes d’alarme du cerveau est actif : Colère, Peur ou Panique/Détresse.

Son cortex préfrontal, censé réguler ces systèmes d’alarme en activant les systèmes de bien-être et de calme, n’étant pas opérationnel du fait de l’immaturité de son cerveau, l’enfant est déséquilibré et son organisme est submergé par des hormones du stress. Il est alors incapable d’écouter, de comprendre et de raisonner.

Il a besoin d’aide pour que ses systèmes d’apaisement s’activent et qu’il retrouve l’équilibre.

La répétition de ces accompagnements empathiques d’un parent/adulte contribue au développement des systèmes régulateurs chez l’enfant. Cela accélère sa maturation cérébrale.

 

Voici des suggestions pour aider l’enfant lors d’une crise de colère de détresse :

  • Garder soi-même notre calme et câliner l’enfant (s’il est d’accord) en respirant profondément pour activer le système de Soin.
  • Détourner son attention : en activant le système Recherche, l’enfant fixe son attention et ressent les effets de la dopamine.
  • Lui murmurer des mots de compassion : “je comprends”, “je vois que tu ressens une grosse émotion”
  • S’assoir calmement à côté de lui et lui parler gentiment
  • Lui proposer des alternatives face à ces frustration : “préfères-tu ceci ou ceci ?”
  • L’inviter à dessiner ce qu’il ressent.
  • Lui proposer de montrer son émotion sur une affiche ou sur une boussole des émotions

 

 

Sources :

“La science de l’enfant heureux” de Margot Sunderland

Le cerveau à tous les niveaux

EnregistrerEnregistrer

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂