Pourquoi je dis chaque jour “merci” (le pouvoir de la gratitude)

Être parent est une “entreprise” difficile et une énorme responsabilité. Difficile car souvent, ne nous faisons pas que “parents”. Nous travaillons à côté, nous essayons d’apporter des solutions aux problèmes que nous rencontrons dans tous les domaines, nous dormons peu ou mal, nous nous inquiétons face à des situations que nous ne contrôlons pas,…cela semble parfois sans fin et terriblement usant.

Il existe cependant une approche qui permet de mieux surmonter les pics de stress et de profiter de l’instant présent, un peu comme les enfants parviennent à le faire tant ils ne sont pas encore plongés (ou embourbés) dans le “mental” comme nous, adultes.

Cette approche simple est la gratitude.

C’est une approche et surtout une façon de penser, presque une philosophie qui encourage à l’optimisme et facilite la résilience.

régulièrement, il est interessant de faire pause et d’humer le parfum des fleurs de gratitude du champ de notre vie :

  • Je suis vivant(e), tout est possible (merci pour les opportunités qui se présentent sur mon chemin)
  • J’ai un ou des enfant(s) que j’ai la chance d’accompagner pour les aider à grandir (merci pour ce rôle riche)
  • J’ai un projet en tête que je peux commencer ou poursuivre (merci pour cette idée a du sens pour moi)
  • Je respire (merci)
  • Les personnes que j’aime sont autour de moi (merci pour ces présences qui remplissent mon coeur)
  • Je suis reconnaissant(e) de pouvoir choisir et imaginer des choix s’ils ne sont pas encore visibles (merci pour cette prise de conscience et cette créativité)
  • Merci à la vie de me donner l’occasion de m’améliorer
  • Merci pour le spectacle de cet arbre et de cette parcelle de nature
  • Merci aux personnes qui facilitent ma vie au quotidien (même si je ne les croise pas forcément)
  • Merci pour tout ce qui se passe bien !
  • Merci à moi de parvenir à subvenir à nos besoins
  • Merci pour cet endroit où nous habitons
  • Merci pour les sourires que l’on m’offre
  • Merci pour les expériences qui me permettent d’apprendre
  • Merci pour ce livre que je viens de découvrir
  • Merci pour cette musique qui m’enchante
  • Merci pour cette nouvelle journée qui commence
  • Merci pour ma capacité de changer

Vous avez compris la logique.

Penser “merci” évite de penser “dommage” ou “Pfff…”.

La gratitude est une disposition d’esprit (ou de coeur) qui facilite le déclenchement des émotions agréables car elle transforme notre vision du monde. Elle nous confère une énergie fabuleuse.

Et cette énergie se transmet à celles et ceux que nous remercions. Et cela les inspire pour la pratiquer aussi.

Attention, il ne s’agit pas de nier nos ressentis désagréables, notre fatigue, nos idées noires, d’ailleurs, il est essentiel de les écrire pour les accueillir et s’en libérer (au lieu de les nier ou de procrastiner) mais peut-être juste de les observer sans s’y arrêter, d’y poser des solutions concrètes au lieu de n’y voir que le problème et de nous concentrer sur ce qui nous apporte de la joie ici et maintenant.

Car la gratitude a cette vertu : elle nous accroche au présent, désactivant les regrets du passé et les prédictions du futur.

Alors, merci à la gratitude et merci à vous d’avoir lu cet article.

 

PS : petite astuce que je partage avec vous. Outre le fait d’exprimer oralement dès que possible les sujets pour lesquels je suis reconnaissant, je remplis chaque matin un journal de gratitude que l’on m’a offert (il est disponible sur amazon.fr notamment)

 

La science confirme les bienfaits de la gratitude

Grâce à l’imagerie cérébrale, il est maintenant possible d’analyser les effets de nos actes et autres habitudes sur notre cerveau. Des chercheurs ont voulu observer ce qui se passait lorsque nous pratiquions la gratitude. 

Pour les tests, les chercheurs ont fait appel à 43 volontaires souffrant d’anxiété et de dépression. La moitié de ces volontaires devaient rédiger des lettres dans lesquelles ils remerciaient les personnes de leur entourage.(étape 1)

Par la suite, une information a été donnée à tout le groupe  : « un bienfaiteur leur léguait une somme d’argent. Souhaitaient-ils faire don d’une partie de cette somme à une oeuvre de charité en guise de geste de gratitude ?(étape 2)

Les individus qui ont décidé de donner une partie de l’argent ont eu une activité particulière au niveau de leur cerveau.

Le plus intéressant est cependant que ceux qui avaient rédigé la lettre de gratitude lors de la première étape, ont ressenti plus d’émotions agréables que les autres pendant des semaines !

 

La gratitude « façonne » notre cerveau et nous rend de plus en plus réceptif aux émotions agréables qu’elle provoque. D’autres conséquences positives en découlent :

  • augmentation durable du niveau de bonheur
  • plus d’apaisement et de calme (moins de stress)
  • plus d’optimisme
  • meilleurs rapports sociaux

 

Source

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂