La bouée empathique pour accompagner les émotions de l’enfant

Un enfant sous le coup d’une grosse émotion ne peut pas écouter ni se réguler seul. Il ne le fait par exprès. L’émotion l’envahit, déconnectant son cerveau du haut (celui qui réfléchit et raisonne pour calmer le cerveau émotionnel).

Comme métaphore, nous pourrions évoquer un enfant qui ne sait pas nager et qui est submergé par sa vague émotionnelle.

Une seule solution dans ce cas : l’aider à remonter à la surface grâce à une bouée “empathique” et le guider vers le rivage.

Quand il grandira (et que son cerveau sera plus mature) , il nagera en autonomie au milieu de ses émotions mais il aura toujours besoin de réconfort !

C’est ce que j’ai voulu représenter dans cette illustration :

Affiche au format PDF à télécharger ici.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂