Comment s’exprimer en cas de fatigue (sans agresser l’enfant)

“Tu es insupportable !”

Certaines façons de s’exprimer déclenchent du stress, des émotions et des pensées désagréables chez l’enfant. Ces façons de parler sont souvent provoquées par l’émotion et le stress de l’adulte. Ce sont des réflexes de défense dans une situation qui apparait comme une menace. 

Ces situations sont fréquentes en cas de fatigue il est alors difficile de garder le contrôle de ce que nous ressentons et de ce que nous disons. Le lien avec l’enfant est alors “coupé”.

Bonne nouvelle : nous pouvons éviter d’agresser autrui en modifiant nos habitudes. Par exemple, en substituant le “tu” (qui s’impose quand nous nous sentons “attaqués”) par le “je” (qui permet de dire ce que nous ressentons sans agresser). Cette “stratégie” est propice à de futurs échanges apaisés et un sentiment d’être écouté sans se sentir menacé.

Car une fois que nous avons retranscrit et verbalisé ce que nous avons en nous, nous nous engageons vers de la collaboration (au lieu de l’opposition) qui donnera lieu à des demandes claires et à la recherche de solutions (au lieu de montrer du doigt le problème et d’en créer de nouveaux).

Cette transformation du “tu” en “je” est un pilier de la méthode du Dr Thomas Gordon (avec l’écoute active). Nous la retrouvons dans son livre “parents efficaces” avec l’exemple : “Tu es insupportable”.

Notez que ce message “je” est aussi une formulation de base de la Communication NonViolente” (voir cet article).

 

“Parents efficaces” de Thomas Gordon est disponible chez votre libraire et en ligne sur :

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂