Comment remplacer les punitions selon le docteur Thomas Gordon

Selon Thomas Gordon, il est possible de remplacer la punition par une approche axée sur la résolution de problèmes et la communication efficace. Voici quelques-unes des techniques proposées par le Dr Gordon pour remplacer la punition :

  1. La reconnaissance des sentiments de l’enfant : Avant de s’attaquer au comportement inapproprié, il est important de reconnaître les sentiments de l’enfant et de montrer que vous les comprenez. Cela peut aider à établir une connexion émotionnelle positive entre l’enfant et l’adulte.
  2. Le dialogue ouvert : Au lieu d’imposer une punition, il est préférable de discuter avec l’enfant pour comprendre les raisons qui ont motivé son comportement. Cette approche peut aider à résoudre les problèmes sous-jacents et à enseigner des compétences sociales et émotionnelles. Ce dialogue comporte une grande part d’écoute et de reformulation : « d’après ce que j’ai compris, … »
  3. La recherche de solutions ensemble : Une fois que vous avez compris les raisons qui ont motivé le comportement de l’enfant, vous pouvez travailler ensemble pour trouver des solutions positives et constructives. L’implication de l’enfant dans le processus de résolution de problèmes peut renforcer son sentiment d’autonomie et sa confiance en lui. Vous pouvez aussi créer des supports comme des cartes mentales ou des listes problèmes/solutions.
  4. L’utilisation de conséquences naturelles : Les conséquences naturelles sont les résultats logiques et inévitables d’un comportement. Par exemple, si un enfant ne range pas ses jouets, il ne pourra pas trouver facilement celui qu’il souhaite utiliser ensuite. Les conséquences naturelles sont souvent plus efficaces que les punitions arbitraires, car elles aident l’enfant à comprendre les conséquences réelles de ses actions.
  5. L’enseignement des compétences sociales et émotionnelles : Les enfants peuvent apprendre des compétences sociales et émotionnelles telles que l’empathie, l’auto-contrôle, la communication efficace, la résolution de problèmes, et bien d’autres encore. En enseignant ces compétences, les adultes peuvent aider les enfants à mieux comprendre leurs sentiments, à communiquer plus efficacement et à mieux interagir avec les autres. Enseigner signifie d’abord les incarner et les mettre en application en tant qu’adulte car les enfants nous observent et nous imitent.

En somme, le Dr Thomas Gordon propose de remplacer les punitions par une approche basée sur la communication, la résolution de problèmes et l’enseignement de compétences sociales et émotionnelles. Cette approche peut aider les enfants à comprendre les conséquences de leurs actions, à apprendre de nouvelles compétences et à renforcer leur confiance en eux.

À lire :


En savoir plus sur Papa positive !

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.