Colère, confiance en soi, humeur,… : la photo au service du bien-être des enfants

J’utilise souvent les photographies avec mon fils. Elles nous permettent par exemple de faire remonter des émotions agréables relatives à des évènements joyeux.

Mais pas seulement. La photo peut devenir un véritable outil au service du bien-être des enfants.

Par exemple, lorsque mon fils doute ou fait allusion à un complexe quelconque (comme « je suis trop gros », « je n’y arriverai pas »), je lui montre une photo de lui en action et à son avantage. Cette « réalité » balaye son interprétation au profit d’un point de vue beaucoup plus objectif et bienveillant.

J’ai remarqué que la photo permettait de démasquer les pensées automatiques, de réfuter les croyances limitantes et de rentrer dans un processus d’observation dénuée de (presque) tout jugement erroné.

J’ai ainsi dans mon téléphone des centaines de photographies soigneusement triées et rangées pour répondre à de nombreuses situations. Avec le temps, j’ai acquis un réflexe pour capter les moments clés et dégainer mon appareil au moment idéal.

Je vous invite aujourd’hui à utiliser cette astuce photo pour :

  • améliorer l’humeur de votre enfant
  • l’aider à calmer ses pensées et autres auto-dévalorisations
  • lui faire prendre conscience du moment présent
  • lui redonner confiance en lui
  • l’entrainer à se dissocier de son vécu afin que certains affects lui soient moins douloureux (les photos permettent de s’observer de l’extérieur)

kids-783520_1280

Les albums à confectionner :

Je vous conseille de regrouper les photos par thématique pour pouvoir les retrouver plus facilement. Voici quelques idées :

Album « Réussite » pour la confiance en soi : il contient des photos de remises de coupes ou de médailles pendant des compétitions, des portraits souriants après un effort, d’une création (comme une structure Lego, un dessin, une sculpture, …), d’un objet réparé par l’enfant, des premières fois (première fois sans les roulettes, première fois qu’il a fait ses lacets, etc.)

life-862985_1280-2

Album « social » pour l’inciter à aller vers les autres et prendre conscience de ses compétences sociales : il contient des photos des amis de votre enfant, de moments partagés avec eux, d’entraides, etc.

best-friends-914826_1280

Album « jeu » : il contient des photos de l’enfant en train de jouer (ou des lieux qui évoquent le jeu). Cet album est d’autant plus pratique qu’il permet de constituer une liste d’activités appréciées dans laquelle on peut piocher en cas de manque d’inspiration.

playground-691129_1280

Album « sourire » : il contient des scènes et des lieux qui évoquent des souvenirs positifs et des plaisirs souvent simples.

girl-918686_1280

Album « émerveillement » : il contient tout ce qui est beau et propice à l’émerveillement. On en a tous besoin.

flower-399409_1280

Album « amour » : il contient des photos qui sont autant de preuves d’affection et d’amour (inconditionnel) : câlin, hug, bisous de la grand-mère, petits mots doux…

people-220039_1280-2

Album « curiosité » : tout ce qui attise la curiosité pour pouvoir y revenir plus tard (une étrange inscription sur un mur, une couverture de livre, un phénomène climatique, un insecte amusant, etc.)

photographer-918245_1280

Album « mignon » : il contient les photos devant lesquelles on ne peut pas s’empêcher de s’exclamer « C’est miiiignooonn ! ». Scientifiquement, on appelle cela l’effet kawaii. Le cerveau adore !

kitten-487641_1280

Album « humour » : il contient tout ce qui provoque un irrépressible rire. 🙂

cucumber-250762_1280

Album « miam » : il contient les photos des découvertes culinaires qui ravissent (ou pas) les papilles.

afternoon-tea-827395_1280

Album « famille » : il contient les instants de partage en famille.

mother-937038_1280

Les séquences visuelles :

Je voulais partager avec vous une autre idée inspirée de la programmation neuro-linguistique et de la pleine conscience : la séquence visuelle.

Elle consiste à faire se succéder plusieurs photos pour aider l’enfant à prendre conscience d’un état émotionnel et à enclencher seul le mécanisme mental pour en changer.

Exemple :

  • Photo de votre enfant en colère – Photo de votre enfant souriant
  • Photo de votre enfant triste – Photo de votre enfant dans vos bras – Photo de votre enfant souriant
  • Photo de votre enfant ayant peur – photo de votre enfant après une épreuve réussie.
  • Photo de votre enfant stressé – photo de votre enfant souriant ou se reposant

Ces séquences visuelles permettent à l’enfant de simuler la situation et ses différents  états émotionnels avec, en point d’orgue, l’issue positive.

Cette technique fonctionne car le cerveau aime les images et « communique » via des mini-films.

Une fois l’enfant apaisé, vous pourrez revenir tranquillement avec lui sur la cause de ses émotions négatives. Cela facilite le dialogue.

Séquence visuelle

Notez que vous pouvez aussi utiliser des photos métaphoriques :

Photo de mer impétueuse – photo de mer calme et soleil ardent.

Photo de pluie – photo de soleil

Etc.

L’enfant photographe :

Pour plus d’effet, faites participer votre enfant à la conception des albums et des séquences visuelles.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂