12 trucs pour aider les enfants à dormir

Vos enfants ont du mal à s’endormir ? Voici 12 trucs pour les aider à trouver le sommeil.

12 trucs pour aider les enfants à dormir

  1. Le rituel sécurisant.
    Une fois calé sur les habitudes qui précède le coucher, n’en changez pas. Ainsi, votre enfant aura ses repères et sera sécurisé.
    Exemple : repas, préparation des habits et du goûter pour le lendemain, brossage de dents, tour de la chambre (voir ci dessous), histoire, câlin et dodo. Affichez le rituel et responsabilisez l’enfant pour le suivi des étapes. « Tu es le chef de ton planning sommeil ». Vous pouvez aussi utiliser le jeu ci-dessous que je vous décrivais ici.
  2. Un peu de rangement dans la chambre ? 
    Prenez 5 minutes pour faire le tour de la chambre avec votre enfant. Objectif : on range calmement quelques affaires ou autres chaussettes qui trainent. A cela deux raisons principales : La première est qu’ainsi l’enfant a vu et enregistré tout l’espace. Il sait quelles sont les formes sur la commode ou l’ombre projetée sur ce mur. Moins de doutes = moins de stress et de peur. La deuxième est que ranger apaise.
  3. Eteignez la TV et toute forme d’écran 2 heures avant le coucher.
    La lumière des écrans dérègle nos cycles de sommeil. Sans compter l’excitation possible engendrée.
  4. Apprenez à votre l’enfant à reconnaitre ses signaux de fatigue
    Yeux qui picotent, bâillements, difficultés de concentration. Observez et remarquez à haute voix ce que votre enfant ne sait peut-être pas encore : son corps lui indique qu’il a besoin de dormir ! Cette prise de conscience est bénéfique pour la préparation au sommeil.
    – yeux qui piquent
    – problème de concentration
    – bâillements
    Pour les signaux de fatigue, vous pouvez vous appuyer sur ce support :
  5. Adaptez le rythme à chaque enfant.
    Les besoins en sommeil changent au fil des âges.
    Ordonner à un enfant de dormir va générer du stress qui peut rapidement déborder en tempête émotionnelle (et conflit). Il est donc important de se donner toutes les chances de ne pas créer ce rapport de forces. Pour cela  soyez attentifs aux signes de fatigues et n’hésitez pas à changer votre organisation pour ne pas laisser passer l’heure de coucher « naturelle ».

    1601318_10153132116905802_8690604681172687548_n-4
    Recommandations officielles de temps de sommeil par tranche d’âge
  6. Réduisez le stress.
    Lecture, méditation, dessin, étirement, yoga, massages ou liste de gratitude sont des activités qui apaisent.

  7. Créez un environnement doux.
    Lumière faible, son de la voix feutré et à la limite du chuchotement, gestes lents, sont autant de moyens d’envoyer des signaux de ralentissement et de quiétude. Vous pouvez aussi utiliser une ambiance sonore type vagues de l’océan.

  8. Les poupées-tracas ou doudou-même-pas-peur.
    Pour chasser les dernières angoisses avant de dormir, invitez l’enfant à les exprimer pour les confier à un doudou ou à une poupée-tracas. Ainsi il s’en libérera. (en savoir sur les poupées tracas)
  9. Température.
    La température idéale de la pièce où on dort doit être comprise enter 16 et 19°.
  10. La respiration pour activer la cohérence cardiaque.
    Tenez la main de votre enfant ou prenez-le dans vos bras et invitez-le à respirer à un rythme de 6 respirations par minute : c’est la cohérence cardiaque. Elle chasse le stress et plonge dans un état de bien-être. Le contact physique amplifie l’effet sérénité. (rythme à suivre pour s’entrainer ici)

  11. La méditation de la compassion.
    Proposez à votre enfant de penser très fort à des personnes qu’il aime et dites-lui de leur souhaiter une à une d’être heureuses, de guérir, etc. Ensuite, faites de même avec des inconnus. La méditation de la compassion favorise le bien-être et l’endormissement.
  12. Fixez une heure de réveil précise.
    Pour des réveils joyeux autant ne pas casser un train de sommeil. Calculez en fonction du nombre d’heures de sommeil nécessaire et de l’heure d’endormissement, une heure précise de réveil. C’est très désagréable d’être extirpé d’un sommeil profond.

Bonus 1 : le coucher du doudou

Pour que votre enfant visualise et simule mentalement le coucher, jouez à le reproduire avec son doudou préféré. Vous pourriez même apprendre de nouvelles techniques d’endormissement.

 

Bonus 2 : le bruit blanc 

Il a été démontré que la diffusion d’un bruit blanc dans la pièce peut induire ou faciliter le sommeil

 

Bonus 3 : la berceuse

Bonus 4 : l’avis d’Isabelle Filliozat

 

D’autres ressources :

Méditation de la gratitude pour aider les enfants à dormir

Un « conte » à rebours pour faciliter le sommeil des enfants

2 postures de Yoga pour aider les enfants à dormir

Méditation pour aider les enfants à dormir (Calme et attentif comme une grenouille)

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *