Laissons les enfant rêver et contempler la vie !

Nous, adultes, sommes souvent obsédés par le timing et passons à côté de l’essentiel. L’essentiel, c’est la vie qui se déroule autour de nous, en dehors de notre champ d’attention. Nous avons des maitres en ce domaine pourtant : nos enfants. Ils sont curieux et s’émerveille de tout ! Leur comportement est directement relié à leur émotion. Si une scène les captive et leur fait ressentir de la joie, le temps s’arrête pour eux !  Ils sont à 100% dans leur expérience !

Comme le dit si bien Camille Chenal dans son livre « J’aide mon enfant à être attentif »,

« Laissez votre enfant rêvasser et observer tout son soûl ! Les enfants n’ont pas la même notion du temps que les adultes. Quel parent n’a pas usé de sa patience, auprès de son enfant en bas âge alors qu’il observe pendant de longues minutes le travail des éboueurs ou une grue ? Leur attention est happée, mais la nôtre a des limites. 

Il est difficile de leur laisser le temps quand ils restent fascinés. La notion d’attention est intimement liée à celle du temps. Si on fait toujours courir notre enfant pour suivre le rythme des adultes, celui-ci n’aura pas le temps de poser son attention, de la laisser développer ses qualités de concentration. »

 

Moralité : imitons nos enfants pour pratiquer la contemplation en pleine conscience et laissons-les s’imprégner de leur environnement. Si nous leur assénons à longueur de journée des « dépêche-toi » « on est en retard » « arrête de trainer », ils couperont progressivement cet élan de curiosité et perdront le réflexe de savourer l’instant en conscience. Ils seront aussi plus vulnérable aux tentations numériques qui activent le circuit de la récompense dans la cerveau.

À force de les presser car nous estimons que notre emploi du temps prédomine sur leur comportement naturel, nous freinons leur capacité à être attentif et serein. À être ici et maintenant.

 

Une dose d’inspiration supplémentaire avec Christophe André

« La pression du temps altère tout » nous dit Christophe André dans cette vidéo déjà visionnée plus d’un million de fois.

Cet engouement pour ce sujet dénote d’une réelle problématique des Hommes face aux « urgences » et aux priorités. Voire même d’un conditionnement depuis l’enfance avec des injonctions telles que « Dépêche-toi ! » répétées tout au long de la journée.

Et si la réelle priorité était de prendre son temps et de savourer l’instant présent ? Et si nous appuyions sur le bouton pause plus souvent afin de lever la tête, de respirer et de vraiment regarder et apprécier ce (celles et ceux) qui nous entoure(nt) ?

 

Source : le 1

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂