Je suis une claque : un court-métrage percutant sur les violences éducatives ordinaires

Donner une claque n’est pas un geste anodin. Pour le comprendre, je vous invite à regarder ce court-métrage de moins de deux minutes.

Il m’a particulièrement touché car il démontre que la violence est souvent instinctive, contagieuse et dirigée par la colère. Il suffit pourtant de quelques secondes de respiration et de recentrage pour traverser l’impulsion de frapper et s’entrainer ainsi à adopter un comportement plus pacifiste.

Frapper ne règle aucun problème. Au contraire, cela en crée beaucoup. Car à la souffrance physique s’ajoute une douleur psychologique et une propension à la soumission ou à la rébellion agressive.

D’ailleurs, celui qui frappe a probablement lui-même des blessures à guérir, des émotions à débloquer et des croyances à déconstruire avant de pouvoir changer.

Si nous ne parvenons pas à endiguer notre violence, demandons de l’aide.

La véritable force est de ne pas utiliser la force. Et la violence n’est jamais une solution dans l’éducation et en général.

 

Merci à Jean-Marie Villeneuve pour cette création dans le cadre du Nikon Film Festival.

 

 

Articles qui peuvent aider :

À propos de la violence…une vidéo à voir absolument

4 étapes simples pour bannir la violence des rapports parent-enfant au quotidien

2 vidéos et un site pour lutter contre les violences éducatives ordinaires (VEO)

 

4 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂