Des activités bénéfiques aux enfants sensibles et hypersensibles

« Les adultes qui souhaitent aider un enfant très sensible pourront valoriser sa sensibilité et l’encourager. En effet, le grand risque serait de considérer l’hypersensibilité comme une maladie et, par conséquent, de présenter les caractéristiques d’une grande sensibilité comme autant de symptômes à faire disparaître. Un être humain ne peut pas être trop sensible ! »

Voici comment s’exprime le psychanalyste spécialiste de l’hypersensibilité Saverio Tomasella,  dans son nouveau livre paru ce jour « J’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir: Du tout-petit à l’adolescent, comment apprivoiser son hypersensibilité ».

Il nous invite donc à porter un regard positif, optimiste et bienveillant sur la sensibilité, ajoutant que les enfants sensibles sont souvent intuitifs, créatifs, dotés d’une grande empathie qui leur permet de cerner les émotions subtiles qui circulent dans leur environnement et les touchent.

Pour favoriser l’accueil de leur sensibilité, il sera donc intéressant de leur proposer des activités telles que :

  • L’art car il offre un cadre favorable pour mieux connaitre les émotions et les exprimer : coloriage, peinture, collage, dessin, pratique de la musique, chant, danse, …
  • La lecture développe l’imagination, augmente la connaissance du vocabulaire des émotions et aide à prendre de la distance face aux sentiments des personnages impliqués. Cet entrainement émotionnel leur servira pour leurs propres ressentis mais aussi face aux émotions exprimées par leurs pairs. Le lieu privilégié de cette exploration est évidemment une bibliothèque à défaut d’en avoir une à domicile ! Les supports peuvent être des romans, des contes ou des livres spécialement conçues pour l’apprentissage des émotions comme ci-dessous :

    C’est le dialogue qui portera ses fruits en co-lecture parent/enfant : « que ressent ce personnage selon toi ? » « Que lui dirais-tu pour l’aider ? »
  • La relaxation, la détente : parce que les émotions mettent souvent l’organisme à rude épreuve, il est essentiel d’acquérir des techniques d’apaisement comme la sophrologie, le yoga ou la méditation. Par dessus tout, le message important à transmettre est : « prends soin de toi »
  • Le sport constitue aussi un excellent moyen de réguler la sensibilité par un apport d’hormones bénéfiques au bien-être. De plus, le mouvement évacue les tensions et le stress.

    vborodinova / Pixabay
  • Les activités manuelles comme le bricolage, le tricot, la construction d’objets,… sont propices à la focalisation sur les gestes en pleine conscience dans le moment présent. Cette orientation volontaire de l’attention facilite l’approche émotionnelle et diminue les ruminations mentales. En effet, cet exercice de concentration sur les sensations et gestes évite de se laisser déborder par un affect trop intense en favorisant l’accueil de l’émotion puis le recentrage.

    Alexas_Fotos / Pixabay
  • Tenir un journal intime : Pour les enfants plus grands, tenir un carnet ou un journal intime est souvent d’une grande aide. Le plus judicieux est de consigner ce qui est ressenti ou pensé sous le coup d’une émotion, sans attendre. Poser des mots soulage.

    MabelAmber / Pixabay
  • Jouer autour des émotions : les activités ludiques qui s’appuient sur les émotions aident beaucoup les enfants sensibles. On peut par exemple utiliser des cartes émotions ou des jeux comme ceux que je vous propose sur le site (un exemple ici).
  • La nature : le contact avec la nature est bénéfique au développement du cerveau et la régulation émotionnelle.

    vargazs / Pixabay

 

« J’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir: Du tout-petit à l’adolescent, comment apprivoiser son hypersensibilité » est disponible sur :

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂