Une astuce pour aider les enfants à verbaliser leurs problèmes et leurs peurs (et à retrouver confiance en eux)

Je vous propose aujourd’hui de tester une activité pour aider les enfants à verbaliser et surmonter leurs problèmes et leurs peurs.

Cette activité a pour objet principal un ou plusieurs caillou(x).

 

Voici comment la présenter aux enfants (en adaptant avec vos mots) :

« Parfois, notre tête est encombrée par des soucis (ou des peurs). Ce sont des pensées qui tournent encore en encore et qui déclenchent des émotions désagréables. Elles nous empêchent même de dormir.

As-tu des soucis comme cela dans ta tête en ce moment ? J’aimerais partager avec toi une technique pour apaiser les soucis et autres inquiétudes.

Imagine : Et si tes soucis/peurs étaient des pierres ?

Je te propose d’aller en ramasser une pour commencer. Une qui te semble aussi grosse qu’un de tes soucis/ une de tes peurs. Tu es d’accord ? »

[Au cours d’une ballade, proposez à l’enfant de chercher une pierre, de la tenir dans sa main et de la manipuler en fermant les yeux]

« Ah, tu l’as trouvée ? Cette pierre est aussi grosse et lourde que ton souci ? C’est cela ? Je peux la peser moi aussi ? Merci.

Quelles sont les pensées qui sont dans cette pierre et qui la rendent si lourde à porter pour toi ? « 

[N’insistez pas si l’enfant ne veut pas encore parler de son souci/ de sa peur. Ce qui est important est qu’il tienne la pierre/pensée dans sa main plutôt qu’elle reste dans sa tête. Le souci est à l’extérieur maintenant et il reprend du pouvoir sur ce qui l’inquiète]

« Es-tu d’accord pour laisser tomber cette pierre ou préfères-tu que nous la ramenions. Tu pourrais, si tu en as envie, la passer sous l’eau et la décorer plus tard quand tu estimeras que les pensées qui s’y trouvent sont plus agréables ? Je suis là pour écouter les pensées que représente la pierre quand cela te conviendra. 

On peut aussi essayer de casser cette pierre en plusieurs morceaux qui seront plus légers à porter et à expliquer. Qu’en penses-tu ? »

[Laissez l’enfant décider de ce qu’il souhaite faire de la pierre]

 

Comme vous l’aurez compris, l’idée est de trouver un support de discussion qui évoque le souci ou la peur de l’enfant. En choisissant puis en tenant la pierre dans sa main, il apprend à prendre de la distance face à ses pensées, ce qui peut débloquer la parole (diminution de l’affect). Les étapes et gestes sont importants et symboliques dans cette technique :

  • j’estime le poids de mon souci/de ma peur et la place que j’imagine qu’elle occupe
  • je montre à la personne qui m’écoute la pierre, la cède pour que cette personne la prenne à son tour (marque de confiance en l’adulte)
  • j’arrive à la regarder, la porter, la sentir (début de la rationalisation)
  • je peux choisir de lâcher prise, de décomposer mon problème/ma peur en plusieurs morceaux quand je me sens prêt.e
  • je peux aussi transformer l’image de ma pierre (inquiétude/peur) en modifiant sa couleur au fil de mes ressentis
  • je peux garder cette pierre décorée dans une boite pour me souvenir que j’ai réussi à surmonter cette peur/ ce problème/ cette inquiétude. J’en suis capable !
  • je comprends que « jeter la pierre » sur quelqu’un peut le blesser (accuser, refuser les responsabilités,…)

Bref, il s’agit là d’une activité simple mais riche de sens.

 

 

5 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.