Parents zen : 3 astuces pour prévenir et calmer la colère

Parents zen _ 3 astuces pour prévenir et calmer la colère

La colère n’est pas une bonne conseillère. Le calme oui. En effet, l’une déconnecte nos fonctions cérébrales supérieures tandis que l’autre nous permet de “raisonner” et de rester connecté à nos enfants. C’est ainsi qu’ils parviendront progressivement à adapter leur comportement et à apprendre. Car une exposition au stress (ou à des émotions désagréables) bloque leur capacité d’apprentissage. De plus, lorsque nous nous mettons en colère, nous leur léguons ce modèle…que nous réprouvons !

Voici donc 3 astuces simples et efficaces pour  prévenir et calmer la colère.

Notez que ces méthodes peuvent se transmettre aussi aux enfants (pour les aider à gérer leurs propres émotions) ! 🙂

 

1° Lutter contre la colère préventivement : la cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque est un exercice de respiration qui « harmonise » le corps et l’esprit, diminue le stress et facilite le bien-être général. C’est donc un excellent régulateur de colère !

2 ou 3 fois par jour, pendant 5 minutes, inspirez et expirez selon le rythme de la boule sur l’écran (ou utilisez une application telle que celle-ci).

 

2° La photo de votre enfant lorsqu’il était bébé

Untitled-design-19

Pour calmer la colère  et garder le contrôle, réveillez vos instincts protecteurs avec l’astuce suivante :

Gardez près de vous une photo de votre enfant lorsqu’il était bébé. Lorsque vous sentez que vous allez perdre patience et céder, isolez-vous quelques instants et regardez cette photo.

Souvenez-vous combien votre enfant avait et a toujours besoin de vous aujourd’hui. Replongez-vous dans vos souvenirs et laissez remonter les émotions. Cet afflux de bienveillance et d’amour vous permettra de modifier les images de colère dans votre cerveau et diminuera votre niveau de stress pour vous recentrer sur l’essentiel : le lien affectif et le bonheur que cela vous procure.

 

3° La communication non-violente

mother-937038_1920

Cette méthode est issue de la communication non-violente de Marshall B. Rosenberg. Elle permet de ne pas juger, d’exprimer nos émotions avec des mots ainsi que nos besoins et de proposer une solution pour satisfaire ces besoins. Cette articulation est particulièrement efficace (même si elle demande un peu de pratique).

 

O comme Observation : c’est une observation sans jugement ni généralisation. Elle est basée sur des faits perçus par les sens. “quand je vois/j’entends…”

S comme Sentiment : c’est l’expression ce qu’on ressent. “Je ressens de la colère/tristesse/…”

B comme Besoin : derrière chaque émotion, se cache un besoin satisfait (sentiment agréable) ou insatisfait (sentiment désagréable). “J’ai besoin de … “

D comme Demande : C’est la dernière étape de CNV. Il s’agit d’exprimer une demande. “J’aimerais que …”

 

Ressources :

Tags:, ,

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂