Outil : l’échelle de la concentration

Je suis plongé dans la lecture du livre de Jessica Hollender et Stéphanie de Bournonville, « Mon p’tit cahier J’aime apprendre« .

On y trouve notamment une idée qui m’a paru intéressante : l’échelle de la concentration.

Il s’agit d’un outil destiné aux enfants pour auto-mesurer leur niveau de concentration mais pas seulement !

Si nous le complétons avec des activités que l’enfant désignera en fonction de son niveau de concentration, nous pourrons travailler sur cette concentration et l’améliorer dans des domaines où elle est déficiente.

Par exemple, si l’enfant écrit : « jeux vidéo » dans la case très concentré et « totalement dispersé » au moment de faire les devoirs, nous pourrons lister ce qui rend le jeu vidéo passionnant et essayer d’adapter les techniques de travail scolaire pour les rendre attrayantes :

  • transformer les devoirs en jeux de questions/réponses
  • imiter des personnages pour mieux retenir un texte
  • mimer
  • inventer un scénario sur la base des cours comme dans les jeux vidéos et faire comme si nous étions dedans
  • dessiner de façon rigolote les mots à apprendre

Ce tableau a un autre avantagea majeur selon moi : déterminer la zone de Flow de l’enfant. Cette zone de flow est un concept de psychologie positive. Lorsque nous utilisons pleinement nos forces en agissant, le temps est comme suspendu. Nous sommes dans une sorte de tunnel de concentration qui est très épanouissant sur le long terme (augmentation du bonheur général).

Ainsi, si l’enfant écrit « dessiner » ou « jouer du piano » pour les activités où il se sent très concentré, nous pourrons peut-être l’aider à développer ces forces et le guider pour remarquer lorsqu’elles sont actives. De plus, il pourra trouver des moyens de s’appuyer sur celles-ci pour être plus heureux dans sa vie en les sollicitant plus.

Pour résumer,

l’échelle de la concentration permet :

  • d’auto-estimer le niveau de concentration de l’enfant
  • de se recentrer en cas de dispersion
  • d’identifier les forces de l’enfant
  • d’adapter les activités à faible niveau de concentration

 

Télécharger cette échelle au format PDF

 

 

Source :

« Mon p’tit cahier J’aime apprendre » de Jessica Hollender et Stéphanie de Bournonville disponible sur :

 

BONUS :

Dans son excellent livre « J’aide mon enfant à être attentif« , Camille Chenal nous offre des méthodes efficaces pour développer à la fois la concentration et l’attention des enfants.

Ces techniques s’appuient sur des pratiques psychocorporelles. On y trouve notamment du Brain Gym©, du yoga, de la pleine conscience ou encore Vittoz.

J’ai créé un poster qui en regroupe 5. Il est disponible gratuitement au format PDF à la fin de l’article. J’espère qu’il vous aidera.

 

Ce poster est à télécharger au format PDF ici.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂