“Moi à ta place…” Comment répondre aux commentaires culpabilisants des autres

Dans le nouveau numéro de Psychologie Positive Magazine n°29, Isabelle Filliozat aborde le sujet des critiques que nous recevons parfois quand nous essayons de pratiquer une éducation  bienveillante :

“Tu le couves trop”

“Tu es trop laxiste”

“Il faut l’endurcir”

“Il prend le pouvoir”

“Attention, c’est un caprice !”

 

Elle explique que ces critiques adressées parfois avec agressivité ont 3 sources :

  • La contagion émotionnelle : ceux qui portent des jugements ont des difficultés avec l’accueil des émotions (leurs émotions et celles auxquelles ils assistent)
  • L’envie : ils “jalousent” cette façon d’accompagner l’enfant et la critique est une auto-défense de leurs croyances liées à ce qu’ils ont vécu dans leur enfance (une éducation plus rigide, violente et moins empathique)
  • Le besoin de lien : la critique peut aussi être une façon maladroite de rentrer en lien avec quelqu’un, de se connecter à un autre être humain.

Isabelle Filliozat, après ce décryptage psychologique, nous préconise de réagir ainsi face aux personnes qui jugent :

  • Respirer et favoriser le contact avec le “conseilleur” en le regardant dans les yeux avec bienveillance
  • Répondre sans s’opposer et évoquer les croyances avec empathie :
    “Je comprends ton point de vue,..” puis
    “Oui, nous avons été élevés dans cette idée / c’est vrai, on a beaucoup entendu cela de nos parents
    – “C’est si difficile de faire face à la dépendance des enfants. Parfois on peut préférer penser qu’ils n’ont pas besoin de nous”

 

J’aime beaucoup cette approche car elle n’alimente pas le conflit : nous n’essayons pas d’avoir raison mais de faire réfléchir.

À noter que ces critiques sont aussi l’occasion de gommer nos propres doutes en lisant des livres sur les découverts en neurosciences à propos d’une parentalité bienveillante et d’engager des actions pour s’entourer de soutiens. 🙂

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂