L’auto-compassion : un outil essentiel dans l’éducation bienveillante

Faire preuve d’auto-compassion, c’est cultiver la bienveillance et la tolérance afin de mieux vivre. C’est assumer notre vulnérabilité et la transformer en force, la même force qui nous relie aux autres êtres humains.

L’auto-compassion consiste également à comprendre que nos erreurs sont des opportunités d’apprentissage et que notre valeur personnelle ne se résume à un échec (ou à une réussite d’ailleurs).

L’auto-compassion diminue donc l’auto-dénigrement, l’énervement et les ruminations mentales car nous nous montrons plus flexibles, optimistes et ouverts.

Mieux ! L’auto-compassion autorise la compassion. En effet, on ne peut offrir ce que nous ne possédons pas.

Quand nous, parents, pratiquons cette auto-compassion, nous nous sentons plus libres et apaisés, ce qui nous permet de garder nos moyens et d’agir au mieux dans l’accompagnement de nos enfants.

Ces derniers, nous observant, adopteront aussi bientôt ces réflexes d’auto-compassion et auront une vie plus épanouie.

Afin de cultiver l’auto-compassion voici 9 pistes à explorer :

 

Le fichier PDF est à télécharger ici.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂