Ernest l’éléphant : le dernier livre d’Anthony Browne !

J’attends toujours avec impatience les albums d’Anthony Browne car j’apprécie son sens de la narration, ses illustrations à la fois réalistes et créatives et ses personnages attachants.

Ce dernier album est fidèle aux précédents.

Avec talent, l’auteur nous raconte l’histoire d’un petit éléphant (Ernest) qui en a un peu marre de sa routine quotidienne : marcher, manger, boire, dormir.

Lui aspire à l’aventure !

Et c’est ainsi qu’il échappe à la vigilance de sa mère pour s’enfoncer dans la jungle si intrigante et attirante. Seul dans cette immensité, il se sent vite perdu (et il l’est sans aucun doute). Il essaie bien de demander de l’aide au lion, au gorille, à l’hippopotame et même au crocodile mais aucun ne daigne le rassurer et le guider. Au contraire, ils lui font comprendre que ce n’est pas du tout leur problème et l’invite sèchement à les laisser tranquille.

Aucun animal ? non ! Car Ernest, au bord du découragement, croise une petite souris. Celle-ci lui montre le chemin pour rejoindre sa mère. Quel soulagement !

 

Moralité 1 : peu importe la taille de la personne/ de l’animal, c’est le coeur qui compte  !

Moralité 2 : l’altruisme existe, il suffit de rencontrer les bonnes personnes !

Moralité : la gentillesse rend le monde meilleur (et rend heureux celles et ceux qui la pratiquent) !

 

Cet album du maître Anthony Browne est un enchantement pour les yeux et les oreilles. Les décors de jungle fourmille de détails farfelus (comme des plantes-bonbon). Si bien que les enfants pourront s’amuser à observer et chercher ses éléments étonnants lecture après lecture.

Outre les trois messages (moralités) que je vous proposais d’identifier, c’est aussi une histoire sur la confiance en soi et l’expérience. Ernest s’est éloigné de la protection de sa mère et sa “zone de confort” mais il a survécu (malgré sa peur). Cela lui a permis de connaitre de nouveaux lieux et animaux et de développer son autonomie.

Et peut-être même de commencer une belle amitié avec la souris qu’il pourra à son tour aider quand l’occasion se présentera.

Une histoire à suivre ? Nous l’espérons. D’ailleurs, pourquoi ne pas demander à nos petits lecteurs d’imaginer cette suite ?

Dès 3 ans.

“Ernest l’éléphant” d’Anthony Browne est disponible sur :

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.