6 outils pour aider parents et enfants à exprimer leurs émotions

Je partage avec vous le fruit d’un travail de recherche sur les émotions. Il en résulte la construction de supports de verbalisation qui sont essentiels car poser des mots sur un ressenti permet d’en atténuer l’intensité et d’accélérer la maturation du cortex préfrontal qui parvient à réguler de mieux en mieux le cerveau émotionnel.

Ces outils sont utilisables par les parents et les enfants.

 

Les 3 types d’émotion (via)

Il y a 3 types d’émotion : primaire, secondaire, d’arrière plan. On peut les visualiser sous forme de “filtres émotionnels mentaux” qui affectent les fonctions cognitives (perception du contexte, acuité attentionnelle, efficience mentale).

Notons que les émotions en général ont une fonction régulatrice contribuant à favoriser le maintien de notre organisme en état d’adaptation face au contexte.
Elles sont essentiellement exprimées par le corps, le milieu interne, viscéral, lymphatique, sanguin, respiratoire, biliaire, muscolo-squelettique.

 

Voici les caractéristiques des 3 types d’émotion :

  • Primaire : Libération de neurotransmetteurs en réponse à certaines sensations.
    4 familles d’émotions primaires : PEUR, COLÈRE, TRISTESSE, JOIE.
    Il existe différentes intensités dans ces 4 familles :
    Peur : Surprise, alerte, peur, panique, effroi, sidération, inhibition.
    Colère : Irritation, hostilité, colère, rage.
    Tristesse : Ennui, mélancolie, abattement, tristesse, désespoir.
    Joie : Bien-être, félicité, bonheur, joie, jubilation.
    (voir les pyramides ci-dessous)
  • Secondaire : Elles ajoutent un caractère de durée à l’immédiateté des émotions primaires. Ceci est dû à une plus grande complexité des structures du cerveau engagées. Elles ont également une dimension sociale.
    Exemples : l’orgueil, la jalousie, l’envie, la nostalgie, le remords, la contrition, le chagrin.
  • D’arrière-plan : Ce sont des états psychiques présents de manière prolongée et sans lien avec le contexte immédiat. Elles ont aussi un retentissement corporel et cognitif.
    Exemples : dynamisme, optimisme, pessimisme, malaise, tension, irritabilité, disponibilité.

Concentrons-nous sur les émotions primaires avec ces 4 premiers outils qui sont des pyramides dans lesquelles apparait l’intensité des ressentis et le vocabulaire adequat.

La lecture se fait de haut (plus faible) en bas (plus forte). Ce choix de représentation est en rapport avec le degré de profondeur de l’émotion (et la difficulté croissante pour la traverser).

 

La théorie de Lövheim et la roue de Plutchick : deux représentations différentes des émotions

Deux autres outils me paraissent intéressants à utiliser.

Ils offrent aussi une vision différente de la segmentation des émotions.

 

La roue de Plutchik est l’occasion de représenter les émotions ambivalentes (“Extase/chagrin” “Vigilance/étonnement””admiration/aversion”) + les types d’émotion (primaire, secondaire, d’arrière plan).

Le fichier PDF sont à télécharger ici. 

 

Pour compléter :
Deux “boussoles des émotions”

La boussole des émotions : un outil pour identifier les émotions chez soi et autrui (empathie, intelligence émotionnelle, bienveillance)

Une boussole pour développer l’intelligence émotionnelle des enfants

Un tableau de pleine conscience des émotions

Outil de gestion des émotions : affiche de pleine conscience de l’émotion

 

+ deux films d’animation :

 

Comprendre les émotions (sous titres en français disponible)

 

Un suport pour s’entrainer à les reconnaître avec les filles pixar

 

 

Sources :

“Comment fonctionnent nos émotions ?”

Wikipedia 1

Wikipedia 2

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂