5 choses dangereuses que vous devriez laisser vos enfants faire

Lever Tulley est fondateur de l’Ecole de Bricolage, un camp d’été dont le but est d’aider les enfants à apprendre à fabriquer ce qu’ils imaginent. Il détaille dans la vidéo TEDx ci-dessous 5 choses dangereuses que vous devriez laisser vos enfants faire.

La logique de cette approche (loin d’être insouciante ni irresponsable) est que :

Si nous arrondissons tous les angles et supprimons tout objet pointu, et le moindre truc piquant, alors dès que les enfants sont confrontés à quelque chose de pointu ou qui n’est pas lisse et en plastique ils se blessent avec. Alors, tandis que les limites des zones de sécurité que nous fixons rapetissent de plus en plus, nous privons nos enfants de belles opportunités pour apprendre à interagir avec le monde qui les entoure. “

 

Sur les 5, il nous reste à démonter un appareil ménager et à tester la conduite. Nous avons fait ensemble l’expérience des 3 autres propositions. Et vous ?

Retranscription :

Bienvenue à “5 Choses Dangereuses qu’il faut laisser vos enfants faire” Je n’ai pas d’enfants. J’emprunte ceux de mes amis — Prenez tout ceci avec des pincettes. Je suis Gever Tulley. Je suis informaticien vacataire de profession, mais je suis aussi le fondateur d’un truc appelé l’Ecole de Bricolage. C’est un camp d’été dont le but est d’aider les enfants à apprendre à fabriquer ce qu’ils imaginent. Donc on fabrique beaucoup de choses. Et oui je confie des outils électriques à des élèves de primaire. Alors si vous pensez inscrire votre enfant à l’Ecole de Bricolage, sachez qu’ils reviennent couverts de bleus, d’écorchures et de sang. Vous savez, nous vivons dans un monde sujet à des consignes toujours plus strictes pour la sécurité des enfants. Il ne semble n’y avoir aucune limite à l’absurdité des consignes pour la sécurité des enfants. On met en garde contre les risques d’étouffement sur tous les films plastiques fabriqués aux Etats-Unis ou en vente avec un produit aux Etats-Unis. On nous met en garde sur les tasses de café que leur contenu peut être chaud. Et on semble penser que tout objet plus pointu qu’une balle de golf est trop coupant pour un enfant de moins de 10 ans.

Où est-ce que tout cela s’arrête ? Si nous arrondissons tous les angles et supprimons tout objet pointu, et le moindre truc piquant, alors dès que les enfants sont confrontés à quelque chose de pointu ou qui n’est pas lisse et en plastique ils se blessent avec. Alors, tandis que les limites des zones de sécurité que nous fixons rapetissent de plus en plus, nous privons nos enfants de belles opportunités pour apprendre à interagir avec le monde qui les entoure. Et malgré tous nos efforts et nos bonnes intentions, les gosses trouveront toujours un moyen de faire les choses les plus dangereuses à leur portée, quel que soit l’endroit où ils se trouvent. Donc malgré l’intitulé provocateur, je vais vraiment vous parler de sécurité et des quelques trucs simples qu’on peut faire pour élever nos enfants en les rendant créatifs, sûrs d’eux et capables de prendre en main leur environnement. Ce que je vais vous présenter maintenant est un extrait d’un livre en cours de rédaction. Ce livre est intitulé “50 Dangers“. En voilà déjà cinq.

50 dangers

Danger un— jouer avec le feu
Apprendre à contrôler l’une des forces élémentaires de la nature est un tournant dans la vie d’un enfant. Que l’on s’en souvienne ou non, c’est la première fois que nous prenons vraiment le contrôle d’un de ces mystérieux éléments.Ces mystères ne sont révélés qu’à ceux qui ont l’opportunité de jouer avec. Donc, jouer avec le feu. Voilà l’une de nos plus grandes découvertes, le feu. En jouant avec, ils apprennent quelques principes de base, sur la prise d’air, la combustion et l’échappement. Voilà les trois principes de base du feu qu’il faut connaître pour avoir un bon feu maîtrisé. Vous pouvez considérer le feu de camp comme un laboratoire. Vous ne savez pas à l’avance ce qu’ils en apprendront. Laissez-les s’amuser avec leurs propres règles et croyez-moi, ils vont apprendre des choses qu’on ne peut pas apprendre avec des jouets Dora l’Exploratrice.

Numéro deux — avoir un couteau suisse 
Les couteaux suisses sont entrain de disparaître de notre patrimoine culturel ce qui est assez terrible à mon avis. (Rires) Votre premier couteau suisse, c’est un peu votre premier outil universel. Vous savez, c’est une cuillère, c’est un ouvre-boîte, c’est un tournevis et oui, c’est une lame. C’est un outil puissant et responsabilisant. Dans de nombreuses cultures on confie des couteaux — — ils utilisent des couteaux depuis qu’ils sont tout-petits. Voici des enfants inuits qui tranchent de la graisse de baleine. J’ai vu ça pour la première fois dans un film de l’ONF quand j’avais 10 ans, et ça m’a laissé une forte impression, de voir des bébés jouer avec des couteaux.Cela montre que les enfants peuvent développer une vraie conscience d’eux-mêmesgrâce à un outil, au plus jeune âge. Vous mettez en place quelques règles très simples —toujours couper vers l’extérieur, garder la lame aiguisée, ne jamais forcer — les enfants comprennent ces règles et les appliquent. Et oui, ils vont se couper. J’ai d’horribles cicatrices sur mes jambes, là où je me suis blessé moi-même. Mais vous savez, à cet âge-là, ça guérit vite. (Rires)

Numéro trois : lancer un javelot. 
Il s’avère qu’en fait, nos cerveaux sont programmés pour jeter des objets et, comme les muscles, si vous n’utilisez pas certaines parties de votre cerveau, celles-ci ont tendance à s’atrophier. Mais lorsque vous les entraînez, chaque muscle renforce le système tout entier et c’est aussi valable pour votre cerveau. Il a été démontré que s’entraîner à lancer des objets stimule le lobe frontal et le lobe pariétal, qui concernent l’acuité visuelle, la compréhension de l’espace, et la résolution de problèmes structurels, ce qui est logique… Cela les aide à développer leur visualisation et leur capacité d’anticipation. Et le lancer est une combinaison de savoir-faire analytiques et physiques, ce qui est excellent pour ce genre d’entraînement complet. Lancer des choses en visant une cible aide aussi les enfants à développer leur attention et leur concentration.Ce qui est très bien.

Numéro quatre : démonter des appareils ménagers. 
Il y a tout un monde à découvrir à l’intérieur de votre lave-vaisselle. La prochaine fois que vous pensez jeter un appareil, ne le faites pas. Démontez-le avec votre enfant, ou envoyez-le dans mon école et nous le démonterons avec lui. Même si vous ignorez la fonction de certains éléments le fait de chercher à quoi ils servent est un excellent exercice pour les enfants car ils se rendent compte qu’ils peuvent démonter les objets, et quelle que soit leur complexité, ils peuvent comprendre certains élements ce qui ensuite leur permet de comprendre le tout. Cela leur donne le sens que les choses sont “connaissables.” Ces appareils de notre quotidien, auxquels on ne prête pas attention sont en fait des objets complexes — réalisés par d’autres personnes — et dont vous pouvez comprendre les mécanismes.

Numéro cinq… Violer la loi sur le droit d’auteur adaptée au numérique.

Il existe des lois au-delà des règles de sécurité qui visent à limiter nos interactions avec les choses que nous possédons – ici, les supports numériques. L’exercice est très simple : achetez une chanson sur ITunes, gravez-la sur un CD, puis copiez ce CD en MP3 et écoutez-le sur votre ordinateur. Vous venez de violer la loi. En théorie, la RIAA peut vous poursuivre en justice. C’est important que les enfants comprennent que certaines de ces lois sont violées par accident et que les lois doivent être interprétées. Et c’est quelque chose dont nous parlons souvent avec les enfants quand nous nous amusons à démonter tout et n’importe quoi en récupérant certaines pièces pour les utiliser autrement — et également lorsque nous conduisons une voiture. Conduire est un acte vraiment responsabilisant pour un enfant. voici donc le danger ultime (Rires)

Pour ceux d’entre vous qui hésitent à violer la loi, vous pouvez conduire avec votre enfant.C’est une étape importante pour un enfant. Cela arrive à peu près au même moment que leur période de fascination pour les dinosaures, ces grandes choses du monde extérieurqu’ils essayent d’appréhender. Une voiture est un objet de ce type, et ils peuvent y monter et la conduire. Cela leur donne vraiment une prise en main sur un monde auquel ils n’ont pas souvent accès. …et c’est parfaitement légal. Trouvez un grand terrain vague, vérifiez qu’il n’y a rien ni personne et que c’est une propriété privée, et laissez-les conduire Il n’y a vraiment pas de danger. Et c’est rigolo pour toute la famille. Alors voyons… Je pense que ça y est. C’est le numéro cinq et demi. 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂