Education positive : 10 conseils pour que les enfants suivent les règles

Comme nous l’avions vu dans un précédent article, les enfants préfèrent les règles aux interdits. Je vous propose aujourd’hui de lire quelques conseils pour faciliter encore plus la compréhension et l’adoption de ces règles. Pour cela, nous nous appuierons sur le livre de Catherine Dumonteil Kremer “poser des limites à son enfant”.

  1. Établissez les règles avec l’enfant et affichez-les dans chaque pièce où elles entrent en vigueur : si une de vos règles est par exemple de se déchausser à franchissant la porte d’entrée, posez un post it avec un symbole de ce que vous attendez ou écrivez la règle si l’enfant sait lire. Vous pouvez aussi coller une photo de l’enfant lorsqu’il a suivi la règle avec succès. Lorsqu’il portera le regard sur la photo, il sera encouragé à reproduire cet acte (que vous aurez pris soin de remarquer verbalement précédemment pour faciliter le renforcement positif). Notez que la mémorisation est facilitée quand elle est associée à un lieu (méthode des loci).
    (vous trouverez des exemples de règles dans cet article)
  2. Montrez l’exemple : les enfants nous observent et nous imitent (voir les neurones miroirs). Profitons-en et n’hésitons pas à reproduire plus lentement nos mouvements pour que les étapes soient perçues et mémorisées.
  3. Faites ensemble : les enfants sont d’autant plus motivés en faisant avec leurs parents. Attention, il s’agit bien de faire ensemble et non de faire à la place. Il en va de l’autonomie de votre enfant.
  4. Utilisez un timer : expliquez à votre enfant le fonctionnement d’un timer et laissez-lui progressivement la main en vous mettant d’accord sur le timing : 2 minutes pour le brossage des dents, 5 minutes pour ramasser les jouets dans le salon, … ceci développe la motivation et l’engagement et il y a même un aspect ludique.
  5. Pour rappeler la règle, ne parlez pas mais montrez ou faites un signe. Cette communication non-verbale renforce les liens et valorise les efforts de l’enfant en le responsabilisant. Souriez ou levez votre pouce pour encourager.
  6. Demandez-lui de vous guider : pour vérifier qu’une règle est acquise, demandez à votre enfant de vous guider comme un jeu. “Que dois-je faire avant de passer à table ? J’ai un trou de mémoire. Il n’y aurait pas un petit garçon ou une petite fille qui pourrait m’aider dans les parages ?”
  7. Associez les règles et les routines : rien de tel que l’habitude et les routines pour appliquer des règles. Vous trouverez dans cet article quelques idées pour les présenter.
  8. Si une règle n’est pas respectée, rappelez-la avec bienveillance et enquêtez pour savoir ce qui bloque. Une écoute empathique révèle souvent des informations essentielles. Le stress et les émotions fortes peuvent faire obstacle à la remémoration ou l’application d’une règle. Un câlin et une bonne dose d’ocytocine font aussi des miracles sur l’humeur.
  9. Révisez régulièrement les règles : une fois par mois, faites un retour d’experience en famille sur l’application des règles et voyez si elles ne nécessitent pas d’être modifiées, abandonnées ou remplacées en fonction de l’évolution de votre enfant, du contexte ou encore de la saison.
  10. Utilisez l’humour : prenez une voix amusante, faites parler la brosse à dents ou les chaussures, etc. L’humour et le jeu facilitent l’apprentissage.

Catherine Dumonteil Kremer nous invite aussi à être ouvert aux périodes de régression que l’enfant va traverser. Il se peut qu’il ait besoin d’être de nouveau accompagné pour diverses raisons qui lui appartiennent et qui peuvent être liées à des modifications d’environnement ou autres (comme l’arrivée d’un frère ou d’une soeur, un déménagement, une mauvaise expérience à l’école ou à la crèche, etc. ).

A lire : “Poser des limites à son enfant” de Catherine Dumonteil Kremer

Disponible sur :

Tags:
11 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂