10 activités pour les jours de pluie

Les jours de pluie peuvent rapidement se transformer en moments conviviaux et créatifs. Voici quelques idées d’activités :

 

1) L’orchestre de cuisine :

IMG_8815

Vous aurez besoin : de verres normaux et en plastique, de légumes secs (comme des lentilles), de cuillères, de casseroles,…

  • Remplissez les verres classiques avec de l’eau à différents niveaux et testez le son qu’ils produisent en tapant doucement sur le bord avec une cuillère. Ajustez le niveau d’eau si nécessaire.
  • Mettez des lentilles, du riz, des haricots secs, des pâtes dans des verres en plastique. Refermez avec un autre verre en plastique et fermez avec du scotch tout autour. Vous voilà avec des maracas !
  • tapez sur des casseroles pour rajouter de nouvelles sonorités.
  • chantez pour accompagner cet orchestre improvisé !
  • enregistrez-vous !

2) la guirlande en papier :

IMG_8817

Vous aurez besoin : d’une feuille A4, de crayons de couleur, de ciseaux, d’une agrafeuse ou de colle, d’une règle.

  • Tracez au crayon gris et avec la règle des bandes horizontales de même dimension.
  • Coloriez chacune de ces bandes comme vous le souhaitez (ou dessinez des objets, paysages, des lettres, etc.).
  • Découpez les bandes.
  • Faites un premier maillon de la guirlande en agrafant ou collant les deux bords de la bande.
  • Faites passer la deuxième bande à l’intérieur de ce premier maillon et refermez de la même manière.
  • Continuez ainsi avec toutes les bandes

La guirlande est prête ! Vous pouvez décorer ainsi toute la maison et pourquoi pas, créer des guirlandes de bonheur ou anti-peur !

 

3) Le chat en origami :

Mon fils est revenu un jour de l’école avec un chat en origami. Il a pris beaucoup de plaisir à réaliser cette activité. 🙂

Vous aurez besoin : d’une paire de ciseaux, de crayons de couleur, d’une règle.

 

IMG_8816

chat origami

 

Source : Animaux en pliages faciles 

4) La méditation de la pluie :

Les jours de pluie sont parfaits pour tester cette méditation !

Vous aurez besoin : de cette vidéo (et du livre “un coeur tranquille et sage” pour aller plus loin).

 

5) Atelier éponge :

Vous aurez besoin :

  • d’éponges fines multicolores de forme carré
  • de la colle liquide transparente toute surface
  • d’un feutre noir pour les contours
  • de feuilles de papier pour les modèles
  • d’une paire de ciseaux

activités éponges

Les différentes activités :

  • les masques
    En découpant simplement les yeux, la bouche et en rajoutant des éléments comme des sourcils, des larmes, une langue ou autre, vous pouvez créer des masques qui pourront vous servir par exemple pour jouer des scènes ou encore pour faire un atelier “émotions”. Cet atelier “émotions” consistera à représenter les émotions afin de les simuler, les nommer et les reconnaitre. Ludo-éducatif !
    éponges 2
  • les objets, tableaux et décors
    En découpant des formes (d’objets, de personnes, d’animaux, etc.) et en les collant sur une éponge complète qui représentera la “toile”, les enfants peuvent exprimer leur créativité comme il le ferait avec un dessin en réalisant une scène. Vous pourrez même encadrer l’oeuvre finale !
    – dessinez des modèles sur une feuille
    – découpez ces modèles
    – collez-les sur une éponge
    – découpez l’éponge en suivant les contours de votre modèle
    – collez de nouveaux morceaux ou dessinez pour compléter les formes
    Par exemple, nous avons utilisé ce modèle de crocodile.
    éponges 3
  • des accessoires, des personnages, des décorations de Noël ou même des bijoux 
    En suivant le processus précédent (modèle papier et découpage), vous pouvez créer des accessoires, des décorations diverses, des bijoux, des fleurs, etc….
    En rajoutant un bout de fil de fer, il y a de quoi décorer un arbre de Noël !
    eponge 4

 

6) Le mandala bien-être !

 Je vous invite à découvrir une activité basée sur la respiration, la visualisation et sur les mandalas. Elle permettra à l’enfant de s’apaiser puis de se détendre ou d’améliorer sa concentration. Nous verrons ensuite des variantes notamment autour de la gestion émotionnelle.

L’auteur conseille de pratiquer cette activité régulièrement. Je suis d’accord avec lui. Les mandalas ont de nombreuses vertus et sont simples à réaliser, ne nous en privons pas.

 

“Au départ, avant de commencer, respire simplement yeux fermés, en observant ton ventre qui sort quand tu inspires et qui rentre quand tu souffles. Reviens toujours à ta respiration par le ventre dès que tu sens que tu es confus, fatigué, irritable…Pendant ton activité, si tu pars en rêverie, “retranche-toi” sur l’air qui rentre et sort par le nez, ton ventre qui joue au ballon qui se gonfle et se dégonfle. Prends le temps, ce moment est à toi…

Prends une feuille de papier blanc. Dessine un premier petit cercle au centre. Puis un deuxième qui entoure le premier. Puis un troisième qui entoure les deux autres. C’est un dessin magique, voici pourquoi :

  1. Quand tu sens que tu as besoin de te détendre, tu commence par colorier le centre du dessin (le petit cercle). Uniquement une fois que tu l’as rempli des couleurs que tu as choisies, tu passes au deuxième cercle, que tu remplies aussi. Et une fois seulement après avoir rempli les deux premiers cercles, tu colories le troisième, d’accord ? Tu vas de l’intérieur du dessin vers l’extérieur.
  2. Quand tu as du mal à te concentrer : tu fais, cette fois-ci, le sens inverse. Tu commences par colorier l’intérieur du plus grand cercle. Puis tu passes au cercle entre le petit et le grand, et tu termines par le plus petit au centre de la feuille. Tu vas de l’extérieur vers l’intérieur.

mandala pour les enfants

Variantes :

  • Créativité : après le coloriage, il est possible de demander à votre enfant de rajouter des objets de tailles variées : ballons, bulles, maisons, arbres, fleurs, etc. Les objets sont très symboliques : une montgolfière peut représenter le lâcher-prise et la légèreté par exemple.
  • Emotions désagréables : un enfant peut exprimer ses émotions via des couleurs et l’intensité du coloriage. Ainsi, s’il a besoin d’évacuer une colère, il pourra colorier en noir le centre du mandala en appuyant plus fort sur sa mine et progressivement arriver au vert ou au bleu à mesure qu’il s’éloigne du centre de la colère (et ainsi relâcher la tension sur le tracé).  S’il est en âge d’écrire, il peut également écrire le mot correspondant à l’émotion dans chaque cercle.
  • Emotions agréables : de la même manière, quand il se sent joyeux et enthousiaste, il peut colorier et décorer un mandala du bonheur afin de créer de l’ancrage positif. Cela aura aussi pour effet de prolonger la durée de l’émotion.
  • Autre idée : l’enfant peut tracer des vagues au même rythme que sa respiration en montant et descendant tout autour du centre du mandala. Cette synchronisation favorise la relaxation.
  • Plus de nuances : essayez de proposer 4,5,6 cercles en fonction de l’intensité du ressenti initial de votre enfant (et de son inspiration). Ainsi, l’apaisement se fera encore plus en douceur et les émotions auront ainsi plus de nuances.
  • Pourquoi ne pas ranger les mandalas dans une pochette ou dans un classeur ? 🙂

Source : Temps calme ! est disponible sur Amazon (13,50€).

 

7) Le scrapbooking du bonheur :

J’avais envie de partager avec vous une activité qui donne le sourire : le Happy Scrapbooking !

Il s’agit de coller sur une feuille préalablement décorée différents éléments qui évoquent le bonheur passé, présent et futur de votre enfant !

Voici la consigne à donner :

  • décore une feuille plus ou moins grande en fonction de ce que tu veux y faire apparaitre.
  • colle dessus tout ce qui représente des émotions agréables pour toi : joie, émerveillement, gratitude, …
  • cela peut être des photos/illustrations de lieux, de personnes, d’animaux, de créations, d’exploits sportifs, d’évènements ou encore d’objets. Bref, tout ce que tu as apprécié et ce que tu aimerais faire !
  • tu peux imprimer ces éléments à partir d’albums de famille, via internet, les découper dans des magazines ou bien les dessiner. Tu as le choix !
  • Une fois que ton collage est terminé (et sec), tu peux ajouter du texte puis afficher ton Happy Scrapbooking dans ta chambre (ou dans le salon si les parents sont d’accord). Si tu as envie de sourire ou d’avoir des idées d’activités, tu pourras le regarder ou y penser.
  • Tu peux réaliser ce scrapbooking chaque dimanche par exemple : cela te permettra de prendre conscience de tout ce que tu as aimé dans ta semaine et d’imaginer toutes les joies qui t’attendent la semaine suivante !

 

happy scrapbooking

 

Ce type d’activité entraine les enfants à porter leur attention sur les aspects positifs de leur vie, leur fait ressentir de la gratitude et leur donne de l’espoir pour l’avenir (car leurs rêves y sont présents).

Vous pouvez même en faire un exercice collectif avec le scrapbooking de toute la famille : idéal pour resserrer les liens et garder des souvenirs joyeux ! 🙂

 

8) Le jeu pour penser positif :

  • Chacun s’assoit autour d’une table ou sur un canapé
  • On vote à main levée dans quel ordre chacun jouera (dans le sens des aiguilles d’une montre, à l’envers, du plus vieux au plus jeune, du plus petit au plus grand, de celui qui a le plus de dents vers celui qui en a le moins,…).
  • Chaque joueur, lorsque vient son tour, commence par énoncer une pensée négative. Puis, tout de suite après, donne trois pensées positives. Elles doivent être différentes d’un tour à l’autre et au sein du même tour du joueur.

Petit jeu pour entrainer enfants et

Exemple :

Pensée négative : 

“je me sens nul parfois”

Pensées positives : 

“j’ai réussi à réparer mon vélo”

“Je me suis réconcilié avec Paul”

“J’ai hâte que mamie arrive ce week-end !”

Suivant !

  • On peut aussi écrire ses pensées sur des feuilles à bloc note carré.
  • Pour faciliter l’expression des pensées on peut utiliser ce type de phrases : “quand je pense à … je me sens…”
  • Chacun possède un “Joker optimiste“. On peut le jouer pendant notre tour ou pendant le tour d’un autre participant. Ce joker autorise un des joueurs à souffler une pensée positive pour aider à compléter les 3 d’un autre joueur ou à éviter de donner une pensée négative.

Donc, le joker peut s’utiliser pour aider les autres ou pour se faire aider.

Ce joker optimiste rend le jeu coopératif et il permet de confronter nos impressions à celles des autres. Ainsi, on peut considérer une situation comme négative mais quelqu’un peut y voir des aspects positifs et nous faire changer d’avis. 🙂

  • Lorsque quelqu’un termine son tour, le joueur suivant enchaine en énonçant sa pensée négative et ses 3 pensées positives.
  • Lorsqu’on revient au premier joueur, on compte 1 point pour toute l’équipe.

Ces points représentent la puissance positive de l’ensemble des joueurs. Tout le monde est donc gagnant.

  • Le jeu stoppe quand un des joueurs ne parvient pas à fournir ses 4 pensées et qu’il n’y a plus de joker disponible.
  • On compte alors le nombre de points correspondant au décompte de tours effectués. On obtient ainsi la puissance positive de l’équipe !

Le défi est de battre à chaque fois son record précédent !

 

9) La pièce de théâtre :

pièces théatres

Vous aurez besoin : d’habits (ou de draps pour les fantômes !), de maquillages, de masques, d’accessoires (existants ou à construire).

L’idée est de préparer une pièce de théâtre basée sur une histoire existante (issue d’un livre, d’un film,…) ou inventée.

Le fait de se déguiser libèrera la créativité des enfants (et aura un effet positif sur leur confiance en eux car ils apprendront à prendre de la distance face à leurs tracas du quotidien). Et les adultes doivent aussi se prêter au jeu, évidemment !

N’oubliez pas de filmer pour garder des souvenirs inoubliables !

 

Inspiration : Pièces drôles pour les enfants (7-11 ans).

Une sorcière chez les carottes et autres sketches

10) Le mime en dansant :

Vous aurez besoin : de petits papiers, d’un stylo, d’une musique.

  • Choisissez un thème : animaux, métiers, personnalités, objets, etc.
  • Ecrivez chacun de ses sujets à deviner sur les papiers préalablement découpés en carré.
  • Chaque joueur tire au sort un papier et tente de faire découvrir le mot pendant 30 secondes/ 1 minute
  • La difficulté est que le mime doit se faire en dansant sur une musique entrainante !

Une activité idéale pour rire et se défouler !

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂