L’idéal serait de commencer chaque conversation avec un enfant par un câlin

Commencer une conversation avec un enfant par un câlin ? Voilà une idée interessante.

Les câlins de plus de 20 secondes ont des effets bénéfiques sur le stress et sur la confiance (c’est un des bienfaits de l’ocytocine, hormone de l’amour qui va diminuer le cortisol, hormone du stress).

De plus, ils déclenchent une « résonance positive » et une « connexion » par l’émotion agréable induite est partagée par les deux personnes qui se prennent dans les bras. Or cette connexion est la meilleure façon de commencer à communiquer avec quelqu’un.

C’est ce que j’ai appris dans le livre « love 2.0 » de la chercheuse en psychologie positive Barbara Fredrickson.

C’est pourquoi un câlin est une façon idéale de débuter une conversation car l’apaisement et le bien-être qui s’installent sont propices au dialogue.

Mais ce n’est pas fini. Recentrons-nous quelques instants sur l’amour, pour lequel le livre donne une autre définition que celle que nous connaissons.

L’amour est la manifestation de trois phénomènes étroitement liés :

  • le partage d’une ou de plusieurs émotions positives avec quelqu’un d’autre.
  • une synchronie entre les réactions biochimiques et le comportement de deux personnes.
  • une intention mutuelle de contribuer au bien-être de l’autre qui entraine une sollicitude réciproque.

C’est cela que l’on nomme la résonance positive. Comme si la tête, le coeur et le corps étaient en harmonie parfaite.

Et ce sont ces instants de résonance positive qui comptent pour l’épanouissement de chacun.

« La multitude de bienfaits que retirent toute leur vie les enfants élevés avec amour de la récurrence des micro-moments de résonance positive qu’ils partagent avec ceux qui s’occupent affectueusement d’eux met en évidence l’extraordinaire valeurs de ces états éphémères. » nous explique Barbara Fredrickson

 

Le fait de prendre conscience de cela est un véritable guide tout au long de la journée. Partageons ces micro-moments de résonance positives :

  • sourions
  • embrassons
  • prenons dans nos bras
  • écoutons avec bienveillance

Le bonheur, c’est plutôt simple au fond ! 🙂

 

Source : « Love 2.0 » de Barbara Fredrickson

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂