6 Jeux pour développer l’empathie et réduire la violence à l’école

Je vous propose de découvrir quelques jeux qui permettent de développer l’empathie et de réduire la violence à l’école. Ils peuvent aussi se pratiquer à la maison.

 

Le jeu du bienveilleur invisible

En début de semaine, chaque élève se voit attribuer le nom d’un de ses camarades de classe dans une enveloppe mystère.

Le but est de veiller discrètement sur l’élève désigné. Discrètement car il ne faut pas être démasqué ! Il est donc possible de brouiller les pistes en apportant son aide à d’autres élèves que celui qui apparait dans l’enveloppe. 🙂

À la fin de la semaine, chaque élève doit proposer le nom de son supposé ange-gardien.

Chacun peut alors raconter quelles stratégies ont été utilisées pour passer inaperçu, les émotions ressenties, les expériences vécues, pourquoi telle personne a été désignée,… Cela permet ainsi d’exprimer de la gratitude pour clore le jeu en guise de cerise sur le gâteau ! 🙂

Ce jeu révèle les élans altruistes des enfants et leur fait prendre conscience de la présence de ce potentiel en chacun d’eux, pour peu qu’on y attache de l’attention et que cela devienne une intention positive chaque jour ! Faire le bien ensemble,  c’est magique !

 

Source : « Je crois en toi » 

 

La douche chaude : pour recevoir plein de gouttes de bienveillance !

douche-chaude

Voici l’idée de la douche chaude  :

  • Dans une classe ou en famille, quelqu’un prend place sur une chaise au milieu de la piece et ferme les yeux.
  • A tour de rôle, chaque personne se lève pour murmurer à l’oreille de l’enfant/l’adulte qui est assis un mot doux, une qualité, un message de sympathie ou d’encouragement.

 

Le fait de murmurer installe une ambiance intime et chaleureuse,  tandis que les yeux fermés invitent à se concentrer « en pleine conscience » sur la voix et les émotions ressenties.

Lorsque tout le monde est passé pour glisser son message positif, la personne sur la chaise, si elle en a envie, peut partager son ressenti et exprimer sa gratitude.

Ainsi, l’expérience globale sera associée à de nombreuse émotions positives, ce qui favorisera d’autant mieux sa mémorisation.

 

Faites cet exercice régulièrement pour entretenir une ambiance bienveillante et optimiste en classe ou/et en famille. 🙂

 

La boite à bonheurs : le facteur est passé et il n’y a que de bonnes nouvelles !

boite bonheur

En atelier, faites fabriquer et décorer des boites aux lettres que vous disposerez à un endroit précis de la classe ou de la maison.

L’enseignant, les parents, les copains/copines de classe, les frères et soeurs,… pourront y déposer des messages positifs, des citations, des dessins bienveillants, etc. au fil des jours.

A la fin de la semaine (ou de la journée), chacun découvrira ses messages positifs. 🙂

 

 

Merci à Ostiane Mathon pour l’idée de la douche chaude, nommée « cérémonie de l’enfant-cadeau » dans son livre co-écrit « Je crois en toi ».

 

« Faire le bien » : un jeu de cartes pour cultiver l’altruisme, la gratitude et l’empathie avec les enfants

EnregistrerEnregistrer

Je vous invite à tester un jeu de cartes qui permet de semer des graines de bonheur dans la vie de tous en cultivant l’altruisme, la gratitude et l’empathie.

Il suffit de disposer le jeu de cartes bien en vue à la maison ou à l’école, à piocher une carte au hasard quand on a besoin d’un afflux d’émotions agréables et d’un regain d’esprit de collaboration. 🙂

 

Le fichier PDF est à télécharger ici.

 

 

 

Le jeu des 3 figures : un jeu éducatif pour développer l’empathie et diminuer la violence de la maternelle au lycée

Le psychiatre Serge Tisseron est le concepteur d’un jeu éducatif pour développer l’empathie et diminuer la violence (physique et orale) dans les établissements scolaires. Via un jeu de rôle, les enfants/adolescents apprennent à changer de perspective, à se mettre à la place des autres et à choisir la bienveillance dans leur communication et leur manière d’agir.

Ce jeu évoque pour moi le triangle dramatique de Karpman (le Persécuteur – le Sauveur – la Victime) que nous évoquions dans cet article.

Ces jeux sont essentiels car ils permettent de sensibiliser chacun sur les conséquences émotionnelles des actes mais aussi à identifier les situations qui correspondent au triangle dramatique afin d’en sortir (ou de ne pas y entrer).

 

Ressources

Le site du jeu des 3 figures : http://3figures.org/fr/

Voici la plaquette pour se former : http://3figures.org/static_content/medias/PlaquetteJ3F-Nov2016.pdf

 

Les récréations bienveillantes avec le « Jeu T’aime »

Le « jeu t’aime » permet de redonner aux cours de récréation leur aspect ludique en invitant les enfants à créer, à imaginer, à jouer, à collaborer,…

Principe : Installer un contenant (bacs, abri de jardin, container….) rempli d’objets quotidiens obsolètes tels que pneus, tissus, chaises, filets,…dans la cour de récréation et laisser librement les enfants y avoir accès pendant le temps de midi.

Voici un « jeu t’aime » en plein air dans l’école Pleine Air d’Uccle (Belgique).

 

Plus d’infos sur http://www.yapaka.be/les-recres-jeu-taime

 

 

EnregistrerEnregistrer

11 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂