Ça suffit les bisous ! Le corps des enfants leur appartient !

L’album que je vous présente aujourd’hui est essentiel car il va apprendre aux enfants à dire « stop » et « non » quand on essaye de leur imposer des actes qu’ils ne veulent pas et qui concernent leur corps et aux adultes à considérer la notion de consentement, une règle centrale dans les rapports humains.

Là, il s’agit des bisous. Nous, adultes, y voyons des élans d’amour et de tendresse et nous les distribuons sans compter…et sans même savoir si nos enfants sont d’accord. Evidemment, lorsqu’ils sont bébés, ils ne sont pas capables de refuser bien qu’ils expriment parfois leur désaccord par des pleurs ou des cris.  Mais plus tard, la problématique est différente.

Dans les bisous, nous voyons aussi un « protocole » social et familial : « fais le bisous à tata, tonton, grand-mère, grand-père, à mon amie Viriginie »,… Cette contrainte va à l’encontre du droit des enfants de disposer de leurs corps. Quand nous les obligeons par ordre, humiliation et chantage à se prêter à ce geste somme toute intime, nous négligeons leur avis et tirons un trait sur leur liberté de choix. Peu à peu, ils se conditionnent à obéir pour le meilleur ou pour le pire. Est-ce vraiment ce que nous voulons pour eux ?

 

C’est cette histoire que raconte le livre « Ça suffit les bisous ! ».

Non sans humour, les auteurs décrivent comment une petite fille appelée Lara en vient à en avoir marre de ces bisous forcés.

Ses parents, inquiets de ce comportement, essaieront de la faire culpabiliser avant de se rendre chez un docteur qui confirmera que Lara a le droit de décider d’accepter ou pas un bisou.

L’école sera aussi informée car un garçon avait tenté d’embrasser Lara qui fut taxée de « pas gentille » de repousser ainsi un camarade de classe avec tant de violence…cette violence dont le moteur est une colère défensive en réponse à une intégrité en danger.

Lara, après une sensation de « manque » par rapport à la baisse des gestes d’affection, comprendra qu’elle peut demander lorsqu’elle a besoin de bisous.

Cet ajustement la mettra sur la voie d’une plus grande connaissance d’elle-même et développera sa confiance en elle.

 

La moralité est qu’il est primordial d’expliquer cette notion de consentement aux enfants. Leur apprendre à choisir entre oui et non. Leur dire que leur corps leur appartient.

Dès 5 ans.

« Ça suffit les bisous » de Pascal Bruckner, Jean-Pierre Kerloc’h et Mayanna Itoïz est disponible sur :

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂