4 jeux pour plus de complicité parent-enfant

Je vous présente aujourd’hui 4 jeux issus d’un livre que je viens de découvrir : « Comme le lion et le lionceau » de Jean-Marie Frécon.

Ce papa nous raconte comment il a réussi à créer de petites bulles de complicités, de bonheur et d’amour avec ses deux filles en pratiquant des activités diversifiées et amusantes.

Son ouvrage contient ainsi pas moins de 40 idées de jeux pour plus de bien-être au quotidien.

Super ! 🙂

 

  1. La respiration de la montagne

    Expliquez aux enfants que le nez est comme une montagne à deux narines ! En bouchant le nez d’un côté, on inspire d’une narine comme si on gravissait la montagne. Puis, on bouche la deuxième narine et on expire de la première : on redescend ainsi la montagne. Puis on remonte du même côté et on redescend de l’autre alternant les narines.
    Cette respiration alternée équilibre le flux d’énergie entre le côté droit et gauche du corps. Elle joue aussi un rôle dans les équilibres vitaux, nous précise l’auteur : sommeil, digestion, régulation thermique,… Tout ceci contribue à un calme mental, une baisse des tensions et un ancrage dans le moment présent.
  2. L’arbre

    Le principe :  vous campez sur vos deux jambes comme des racines et un tronc. Vous pouvez aussi vous appuyer sur éléments du décor afin que votre enfant vous escalade et grimpe aux diverses « branches » sans toucher le sol.
    En faisant des acrobaties sur vous, votre enfant prendra conscience de son corps, apprendra à surmonter les obstacles, développera sa coordination musculaire et sa tonicité et renforcera sa confiance en lui.
  3. Le pingouin télécommandé

    Votre enfant cale ses pas sur les vôtres, agrippe vos pouces et vous fait avancer, reculer, tourner à droite, à gauche en inclinant les pouces vers l’avant, vers l’arrière, à gauche ou à droite. Le but est de ne pas tomber sur la banquise glacée !
    Cet exercice développe sa coordination et sa motricité. Comme un pingouin télécommandé ! 🙂
  4. La poterie des pieds

    L’idée est de « pétrir » les pieds des enfants comme si vous modeliez des personnages, des figurines ou encore des plats en argile (selon ce que l’enfant propose et imagine).
    Comme nous l’explique Jean-Marie Frécon, le pied est le premier amortisseur du dos. Il occupe une grande place dans le cerveau. Masser les pieds de votre enfant lui permet d’améliorer sa digestion de stimuler ses organes internes et de retrouver son équilibre global. Ce rituel relaxant idéal avant de se coucher !

 

 

Dès 3 ans.

« Comme le lion et le lionceau » de Jean-Marie Frécon est disponible sur :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂