Ycare un enfant sensible : un livre pour comprendre l’hypersensibilité et aider les enfants qui ont ce « super pouvoir »

Comme une personne sur cinq, Ycare est un petit garçon qui est doté d’un super pouvoir : l’hypersensibilité.

Ce super pouvoir peut cependant s’avérer difficile à vivre tant l’émergence des émotions est fréquente et leur puissance désarçonnante (impossible à réguler) . Un simple mot, un bruit, une odeur, un regard peuvent déclencher une cascade de larmes, des tremblements irrépressibles ou une explosion de joie. Parfois tout cela à la fois !

La clé pour mieux vivre cette sensibilité et d’apprendre à accueillir ses émotions, à les décrypter et à les verbaliser. Il est aussi évident que l’environnement d’un enfant hypersensible est essentiel et notamment le rapport qu’ont les adultes avec leurs propres émotions. Car il est un facteur à prendre en compte : les émotions exprimées par les enfants (ou tout autre humain) résonnent en nous, adultes. Et si nous avons bloqué ces affects volontairement ou pas, ceci nous heurte profondément et devient rapidement inconfortable …

C’est ce que nous comprenons dans ce magnifique livre d’Elodie Crepel et Fanny Vella dans lequel nous découvrons la sensibilité extrême d’Ycare au cours de deux histoires.

Ycare au ski illustre à quel point le regard des autres pèsent sur le moral du petit garçon. Surtout qu’il se sent incompétent en ne parvenant pas à skier correctement. Son père le rassurera, valorisant ses efforts, reconnaissant ses émotions sans le juger, le réconfortant et le sécurisant avec un câlin. Une fois cette montagne émotionnelle franchie, Ycare surmontera sa peur de l’échec et se relèvera vaillamment pour s’entraîner, progresser et s’amuser.

Dans le deuxième récit, Ycare casse le cerf-volant que lui a offert son grand-père. Ce dernier lui demande pourquoi tant de tristesse puisque le cerf-volant peut se réparer ou se remplacer… Et ce grand-père prend alors conscience que les émotions sont naturelles et légitimes et que lui-même a réprimé ce que son coeur lui murmurait. Cette expérience a transformé ses croyances et il enlace son fils (le père d’Ycare) dans un élan inédit et touchant. Car les émotions sont le ciment de nos liens ! Elles nous relient tous les uns aux autres !

Ces deux histoires judicieusement choisie sont accompagnées d’une suggestion d’activité autour d’une discussion sur les aventures d’Ycare. Ainsi, parents et enfants partageront leurs pensées et leurs ressentis en toute authenticité et liberté.

Bravo pour cet ouvrage qui offre des clés aux parents comme aux enfants. L’hypersensibilité est une force pour peu qu’on l’accepte. 🙂

Dès 4 ans.

« Ycare un enfant sensible » d’Elodie Crepel et Fanny Vella est disponible sur :

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.