Un exercice pour développer l’estime de soi des parents

L’estime de soi du parent est un facteur essentiel à son équilibre. Quand nous en manquons, nous avons tendance à compenser inconsciemment ce déficit par des comportement irrationnels qui visent à nous sentir mieux. Malheureusement, certains de ces comportements sont parfois agressifs ou manipulateurs vis-à-vis d’autrui. Par exemple, au lieu de demander ce dont nous avons besoin, nous rejetons la faute sur les autres que nous accusons de manque de compréhension et d’écoute. De même, nous ne parvenons à dire “non”, ce qui nous place dans des situations frustrantes et embarrassantes.

Donc rétablir une meilleure vision de soi est un moyen d’agir avec plus de sérénité et d’efficacité. Mieux s’estimer, c’est aussi moins souffrir de la culpabilité et être capable de se connecter sans préjugé à autrui pour échanger d’égal à égal (au lieu d’entrer dans un jeu de pouvoir). Ainsi, dans nos rapports avec nos pairs et avec nos enfants, l’estime de soi est une “force” invisible que nous devons prendre en compte.

Considérons aussi qu’un parent qui se dénigre sans cesse et n’ose pas s’affirmer ne donne pas un modèle idéal à imiter.

 

Dans le livre “Les 50 règles d’or de l’auto-hypnose“, Dr Jean Doridot nous explique comment certaines pratiques peuvent nous aider à améliorer notre vie grâce au pouvoir de notre inconscient.

Je souhaitais partager avec vous un exercice extrait du petit livre “Les 50 règles d’or de l’auto-hypnose“, pour développer l’estime de soi grâce à l’auto-hypnose. En effet bonus, vous remarquerez qu’il réveille aussi la bienveillance et l’auto-compassion envers soi et nos enfants. 

 

  1. Imaginez que vous vous trouvez dans une chambre d’enfant. C’est le soir, et il y a dans cette chambre un petit bébé qui dort. Observez-le et ressentez comme il est tranquille, sans méfiance, sans défense. Il dort paisiblement.
  2. Faites en sorte de ressentir une profonde tendresse pour ce bébé. Au besoin, avancez-vous tout près de lui, jusqu’à ressentir son souffle, l’entendre respirer. Envoyez-lui sincèrement tout votre amour. Ressentez à quel point cet enfant, qui a toute la vie devant lui, mérite le meilleur.
  3. Puis ressentez que vous avez été, vous aussi, ce tout petit bébé. En fait, c’est de vous qu’il s’agit. Vous avez fait de votre mieux pour traverser chaque épreuve de votre vie.
  4. Conservez cette tendresse et cet amour pour ce bébé, vous méritez le meilleur. Ressentez à quel point vous êtes vraiment quelqu’un de bien.

N’hésitez pas à laisser un commentaire pour me dire si cette séance d’auto-hypnose vous a fait du bien.

 

Source : “Les 50 règles d’or de l’auto-hypnose” de Dr Jean Doridot

Disponible sur :

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂