Sam et le pouvoir des mots : un super livre pour initier les enfants à la Communication NonViolente

Je crois profondément que la Communication NonViolente est une méthode qui permet de trouver la paix dans nos relations mais aussi mieux nous comprendre (entre nous et personnellement).

Savoir s’exprimer sans agresser devrait être enseigné dès les premières années de nos vies. 

Aujourd’hui il existe de nombreux supports surtout adressés aux adultes (livres, vidéos,…) mais peu pour les enfants.

J’ai donc décidé de faire quelques recherches et j’ai eu le plaisir, dans cette phase d’exploration, de croiser le chemin des auteurs d’un précieux livre “Sam et le pouvoir des mots”.

Il raconte comment notre héros, Sam, va apprendre à utiliser son super-pouvoir OSBD (Observation-Sentiment-Besoin-Demande) pour transformer ses expériences du quotidien en se connectant à ce qu’il a en lui et en facilitant le dialogue et la collaboration avec les autres.

Ce livre de Marjorie Danna et Nicolas Haverland met notamment en scène Madame Com’Com, marraine de la communication” originaire de la planète TousCop’1 (“tous copains !”). Elle présentera deux animaux emblématiques de la CNV : Tukitu le chacal et Gigi la girafe.

Tukitu emploie souvent le “Tu qui tue” pour accuser, se plaindre, … tandis que Gigi parle avec son coeur, exprime ses sentiments, ne jugent pas,…

Nous comprenons rapidement qu’il ne s’agit de supprimer le chacal mais de l’écouter grâce à la girafe afin d’en transformer le message et trouver des solutions. Du point de vue des neurosciences, le but est de développer des compétences sociales en s’appuyant sur le cortex orbitofrontal, régulateur de notre cerveau émotionnel. Ce cortex orbitofrontal est le siège de l’empathie et de la logique. Il permet de prendre conscience et de verbaliser ce que nous ressentons entre autre.

Pour illustrer cette capacité à communiquer sans violence (que nous avons tous en nous), le livre décrit des exemples de discussions selon les scénarios de la vie courante de Sam :

  • une difficulté à réciter une poésie devant la classe
  • une dispute avec sa meilleure amie
  • un échange avec la dame de la cantine alors que Sam est si bouleversé qu’il ne mange pas
  • une déception de ne pas être sélectionné pour un match de foot
  • une désillusion quand le papa de Sam semble choisir son travail plutôt que du temps passé avec lui

 

Toutes ces situations sont montrées selon le point de vue du chacal (échanges stériles car agressifs) et de la girafe (solutions trouvées et verbalisation des émotions).

Ces exemples nous donnent la preuve que le choix des mots est primordial pour s’opposer (chacal) ou collaborer (girafe).

Avec de l’entrainement et grâce aux outils fournis, les enfants s’exprimeront bientôt sans violence et formuleront des demandes pour satisfaire leurs besoins.

Ce qui est “magique” avec la CNV est qu’il suffit d’une seule personne qui pratique pour que l’autre interlocuteur entre dans la danse à son tour.

J’évoquais plus haut les outils présents dans “Sam et le pouvoir des mots”. Sont offerts :

  • des marionnettes à découper à l’effigie de Tukitu et Gigi
  • le bonhomme OSBD pour mémoriser les étapes de la CNV
  • la liste des sentiments et des besoins
  • une chanson pour mémoriser OSBD

Bref, j’ai beaucoup aimé.

Notons que tous les enseignements de ce livre sont aussi valables pour les adultes !

“Sam et le pouvoir des mots” de Marjorie Danna et Nicolas Haverland (Editions Pera) est disponible sur :

Tags:
2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.