Ressources pour gérer la colère des enfants

Je vous propose de découvrir aujourd’hui des conseils et des ressources pour gérer les colères de votre enfant (ainsi que les vôtres).

Que se passe-t-il dans le cerveau en colère ?

Au niveau du cerveau, Nadine Gaudin nous explique parfaitement ce qui se passe lorsque la colère se déclenche (basé sur la modélisation de Daniel Siegel)

Nadine Gaudin Daniel Siegel

 

Donc, la colère implique une perte de contrôle liée à une déconnexion du cortex préfrontal.

 

Alors que faire ? Pour un adulte, il est important de se mettre à l’écart pour retrouver son calme. Nous verrons plus bas des techniques pour cela.

Pour un enfant, cette mise à l’écart volontaire n’est souvent pas possible. Il faut donc que la colère s’exprime même si nous pouvons l’aider (et le protéger) en le serrant fermement contre nous. Cette étreinte aura pour effet de libérer de l’ocytocine.

Souvenez-vous de cette tempête émotionnelle dans le supermarché que nous détaillait Isabelle Filliozat.

tempête émotionnelle

 

 

Expliquer la colère aux enfants pour l’aider à la contrôler :

le cerveau de votre enfantVous pouvez expliquer à votre enfant les effets de la colère sur son cerveau avec le modèle de Daniel Siegel grâce au support éducatif fourni dans le livre “Le cerveau de votre enfant”.

Evoquez avec lui le cerveau d’en haut et le cerveau d’en bas et invitez-le à mimer le fonctionnement avec sa main. Enfin, dites-lui que lorsqu’il se sentira sur le point d’exploser, il lui suffira de simuler lentement le recouvrement du cerveau d’en haut sur le cerveau d’en bas pour garder le contrôle (en dépliant et repliant ses doigts sur son pouce). Cette focalisation sur le mouvement volontaire de sa main associée à la visualisation mentale font appel aux fonctions supérieures du cerveau, empêchant le cortex préfrontal de “décrocher”.

Je vous conseille d’ailleurs de lui apprendre à réaliser cet exercice de modélisation du cerveau avec sa main non-dominante (voici pourquoi).

la colère chez l'enfant

Je vous invite à découvrir d’autres astuces qui ont fait leurs preuves:

Le travail nécessaire des parents :

Si vous subissez des accès de colère en tant qu’adulte, je vous conseille de vous engager dans un travail pour diminuer votre niveau de stress et canaliser cette colère avec la communication non-violente. Sans cela, l’enfant continuera de vous imiter (grâce aux neurones miroirs).

 

  • Vous trouverez dans cet article des conseils pour éviter de céder à la colère ainsi que des liens utiles.
  • La communication non-violente de Marshall B. Rosenberg vous apprendra à canaliser la colère et la verbaliser. Voici un article qui vous l’explique.

 

Bibliographie :

Le cerveau de votre enfant de Daniel Siegel

J’ai tout essayé d’Isabelle Filliozat

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂