Pourquoi il est essentiel de raconter l’histoire d’un escargot qui découvrit l’importance de la lenteur aux enfants

“L’histoire d’un escargot qui découvrit l’importance de la lenteur” de Luis Sepùlveda (illustrée par Joëlle Jolivet) est une fable magnifique à raconter aux enfants (et à méditer par les adultes).

Ce livre raconte la quête d’un escargot qui traverse une prise de conscience en cherchant des réponses sur deux sujets qui le “dérangent” :

Il trouve en effet injuste de ne pas avoir de nom et il souhaiterait savoir pourquoi les escargots sont si lents.

Ces questionnement presque métaphysiques incommodent les autres escargots qu’une vie sans surprise comble. Leur train de vie est immuable : après leur hibernation, ils se régalent de feuilles de pissenlit dans leur pays de la Dent-de-Lion, arpentent la même parcelle de terre, vaquent à leurs rituels, s’accouplent et se contentent de cette existence génération après génération.

Notre escargot “perturbateur” est donc “invité” (ou sommé) à partir pour chercher la réponse à ses questions et ne plus troubler la quiétude du groupe…

Ainsi débute un long et lent voyage pendant lequel il rencontrera des créatures étonnantes et inspirantes comme une sage tortue, un hibou mélancolique et des fourmis affairées.

Il gagnera un surnom au passage : Rebelle.

Il prendra aussi connaissance d’une information terrifiante : le pays de la Dent-de-Lion est en danger à cause des projets des humains et particulièrement d’une route dont la noirceur menace de recouvrir la nature si accueillante et leurs habitants.

Il doit retourner “rapidement” avertir les autres escargots pour sauver sa communauté !

Va-t-il réussir à temps ? Seront-ils prêts à le croire, à réfuter leurs croyances et leurs us ? Qui le suivra ?

 

Cette fable de Luis Sepùlveda est fantastique car elle aborde de nombreux thèmes propices au développement personnel des petits et des grands :

  • La curiosité est une qualité !
  • Se questionner est une porte ouverte vers le changement.
  • Sortir de sa zone de confort est bénéfique.
  • L’intuition mérite d’être écoutée.
  • Voyager étend notre champ de pensée et permet de faire des rencontres.
  • S’accepter comme nous sommes donne la force et l’énergie pour se tourner vers l’extérieur.
  • Croire en soi est un exemple pour les autres.
  • La vie est difficile mais la poursuite de nos rêves la rend plus douce.
  • Préserver la nature autour de nous est vital.
  • Ce n’est pas parce qu’on est lent que nous n’avançons pas !
  • Les choix existent, il suffit d’en prendre conscience et d’agir.
  • Les critiques ont l’importance que nous voulons leur accorder.
  • Nous pouvons décider de ralentir, d’observer notre environnement, de prendre le temps de vivre et d’interroger nos émotions.
  • Nous ne sommes pas prisonniers de notre passé et de nos croyances.
  • L’action gomme les doutes.
  • Ceux qui critiquent ont souvent peur…

Bref, cette lecture m’a enthousiasmé. Je garde précieusement ce livre pour le parcourir avec lenteur afin que ses messages imprègnent ma mémoire et me rappellent que la vie est courte et qu’il est donc urgent de ne pas se presser mais d’emprunter des chemins qui ont du sens pour nous.

 

“histoire d’un escargot qui découvrit l’importance de la lenteur aux enfants” de Luis Sepùlveda est disponible sur :

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂