Petit exercice pour les parents : qui agit à votre place ? [Le jeu des masques]

Vous êtes nombreux à vouloir modifier vos habitudes éducatives pour mieux collaborer avec les enfants et améliorer l’ambiance familiale en bannissant toute forme de violence. 

Ainsi, vous déplorez peut-être le fait de ne pas parvenir à arrêter de crier, menacer, punir,… 
Mais… est-ce bien vous qui faites ceci ? 

Je m’explique : nous avons intégré en nous plusieurs modèles éducatifs et un ensemble de croyances et d’étiquettes : ceux de nos parents, ceux que nous avons observés chez les autres, etc.

Il s’agit donc de modèles de pensée et d’action que nous avons assimilés et que nous imitons. Comme si nous avions plusieurs personnalités ou masques en nous.

Quand vous criez, qui imitez-vous ? Qui crie à votre place ?

Quand vous isolez votre enfant en lui intimant de réfléchir à ce qu’il a fait sans lui donner une seule explication, qui est aux commandes ?

Quand vous levez la main et menacez, qui contrôle vraiment votre corps ? Quelle scène rejouez-vous ? Quel masque portez-vous ?

Pour mieux cerner le problème et envisager des solutions, testons les étapes suivantes.

  • Essayez de lister ainsi les situations et les comportements que vous souhaitez changer car vous sentez au fond de vous qu’il y a une dissonance. La dissonance est le décalage entre ce que vous faites et pensez (tête, corps) et votre ressenti profond (votre coeur).
  • Puis nommez la personne que vous imitez en agissant ainsi.
  • Enfin, décidez d’expulser cette personne de vous et réintégrez votre corps.
  • Dites : c’est moi qui commande. Dorénavant j’agis comme ceci …. Je suis libre d’être moi.

En bref, supprimez tous les masques que vous arborez et devenez qui vous êtes vraiment et qui vous voulez être.

Attention : ce dépouillement peut être effrayant (j’en ai fait la douloureuse expérience récemment) car c’est une prise de conscience énorme, une coupure nette entre vous et l’image de vos parents (si ce sont eux les modèles récurrents que vous avez intégrés). Il s’agira donc de vivre une sorte de « deuil » qui pourrait vous apparaitre comme une trahison faisant émerger un conflit de loyauté. Comme si vous enleviez des vêtements que vous portiez sans qu’ils soient à vous. Vous allez donc vous sentir « nu » et vulnérable mais c’est une fantastique chance car vous avez un budget illimité et du temps pour vous confectionner une nouvelle garde-robe. Cette garde-robe sera l’ensemble de vos nouveaux comportements. Ils seront ajustés à votre être et vous aurez évidemment droit à l’erreur car vous repartez d’une feuille presque blanche. C’est avec votre coeur, vos valeurs et votre propre personnalité que vous la remplirez. Ce sera votre vie et votre expérience que vous mènerez et pas celles de vos parents. Par conséquent, vous ressentirez un alignement apaisant entre votre tête, votre corps et votre coeur. Et cet alignement renforcera votre estime de soi. 

 

Symboliquement, je vous invite à travailler avec des masques :

  • masque de papa : quand je harcèle mon enfant pour son travail scolaire, c’est mon père que j’imite. Je supprime ce masque : que puis-je faire à la place ?
  • masque de maman : quand je te punis sans donner une seule explication, c’est maman que j’incarne. Je supprime ce masque et j’adopte un nouveau comportement.
  • masque de l’oncle : quand je me moque du physique de mon enfant, c’est mon oncle que j’imite. Je supprime ce masque …
  • masque du conjoint : quand je refuse que mon garçon pleure car les garçons sont forts… qui j’imite ? Je supprime ce masque et aborde l’importance d’accueillir les émotions de tous les enfants
  • Etc.

Il se peut que vous ayez besoin d’un professionnel bienveillant ou d’une personne de confiance pour vous aider à identifier vos masques en douceur.

Alors n’hésitez pas à vous entourer et à demander du réconfort car ces masques sont parfois tellement ancrés ou collés qu’ils sont comme une seconde peau difficile à ôter. Les arracher peur s’avérer douloureux…

 

Je vous propose un support :

  • des masques vierges ou vous écrirez les comportements qui ne vous conviennent pas en les attribuant à la personne concernée.

Quand vous vous sentirez prêt.e, déchirez ce masque et dites-lui adieu. Bonjour à vous ! Enchanté de vous connaitre ! 🙂

 

Masque à télécharger ici 

 

 

Pour aller plus loin dans la réflexion :

Ces masques que nous avons récupérés de nos parents seront légués à nos enfants… À méditer.

 

VERSION AUDIO :

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.