Les périodes sensibles de l’enfant selon Maria Montessori

Maria Montessori, après des études de médecine, a consacré toute sa vie aux enfants, ouvrant des Maisons où la pédagogie pratiquée était en parfaite adéquation avec les lois naturelles du développement des enfants.

Elle a ainsi pu observer que l’enfant bénéficiait au cours de sa croissance de deux structures internes qui lui permettent d’acquérir avec facilité les caractères propres à son espèce : l’esprit absorbant et les périodes sensibles.

L’esprit absorbant est la capacité de l’enfant à s’imprégner du monde qui l’entoure. Cette aptitude est inconsciente de 0 à 3 ans avant de devenir consciente jusqu’à 6 ans. L’esprit absorbant devient l’esprit comprenant à partir de 6 ans.

 

Les périodes sensibles sont des périodes privilégiés où l’enfant va se passionner naturellement pour certains éléments particuliers du monde extérieurs (l’ordre, le langage, le mouvement,…). C’est au moment de ces impulsions que les efforts d’acquisition sont moindres car l’enthousiasme porte l’enfant.

Pour les parents et éducateurs, une connaissance de ces périodes est donc essentielle car l’apprentissage se fera avec une grande facilité. A nous de fournir à l’enfant un environnement qui répondra à ses besoins d’apprentissage.

Voici ces périodes telles qu’elles sont décrites dans l’excellent livre de Brigitte Ekert “La pédagogie Montessori”.

 

De 0 à 6 ans

Période sensible de perceptions sensorielles (elle débute même in utero)

L’enfant, à travers ses sens, construit sa mémoire et son intelligence.

L’activité est très vive entre 0 et 3 ans (construction sensorielle) et s’affine ensuite (affinement sensoriel).

 

Période sensible du langage

Le foetus est déjà sensible au langage. C’est pourquoi, dès la naissance, le bébé a un vif intérêt pour le langage oral et la prosodie (musicalité des mots).

Pendant la première année, l’esprit absorbant agit de façon inconsciente et pose les bases de son futur langage. Vers 2 ans, l’acquisition est accélérée avec la maturité des organes phonatoires. Entre 16 et 18 mois, 20 mots sont prononcés et entre 18 et 24 mois il en produit entre 200 et 300 !

 

Période sensible de la coordination des mouvements

Ce n’est que plusieurs mois après la naissance que la maturation nerveuse est suffisante pour permettre à l’enfant de coordonner ses mouvements.

Il explore, s’exerce, développe ses facultés cognitives au contact du réel.

 

Période sensible des petits objets

Cette période débute vers la fin de la première année et se prolonge jusqu’à 6 ans. L’enfant est captivé par l’observation de tout petits détails.

 

Période sensible de l’ordre

La sensibilité de l’ordre commence dès la naissance et s’intensifie vers 2 ans. Elle s’estompe aux alentours 4 ans.

Cette sensibilité à l’ordre nourrit deux aspects : le besoin de sécurité et la capacité à créer des liens entre les différents éléments à la connaissance de l’enfant (logique, association). Ces éléments contribuent à la construction intérieure de l’enfant.

 

Période sensible du développement social

Les comportement d’imitation s’installent très tôt. Ils sont suivis par la découverte des règles de société (3/4 ans) puis de leur intégration (5/6 ans).

 

Notons qu’entre 0 et 3 ans, l’enfant est un “créateur inconscient” (imprégnation naturelle) et qu’entre 3 et 6 ans, il devient un “créateur conscient”. Grâce à sa volonté et aux acquis issus de son esprit absorbant, il veut “faire seul” et a besoin pour cela d’un cadre stimulant, d’une sécurité affective et physique, d’encouragement pour son autonomie.

De 6 à 12 ans

L’enfant déploie ses compétences cognitives et élabore sa pensée autonome. Le développement intellectuel se fait en parallèle du développement affectif, développement jalonné par :

  • la période sensible de la culture
  • la période sensible de l’imagination
  • l’approfondissement  de la période sensible du langage (plus de vocabulaire)
  • le passage de l’esprit absorbant à l’esprit comprenant
  • le passage à l’abstraction
  • le plaisir de penser, de raisonner, de “faire des liens”
  • le sens de la justice et l’élaboration d’une conscience morale personnelle
  • le développement du comportement social

 

Source : “La pédagogie Montessori” de Brigitte Ekert

Disponible sur :

Concis, clair et précis, ce livre présente la pédagogie Montessori dans son historique, sa théorie et sa mise en pratique. Unique en son genre, cette pédagogie profondément respectueuse de l’enfant propose une éducation basée sur une connaissance experte des lois naturelles du développement. Les résultats des recherches récentes ne cessent de confirmer la pertinence de cette pédagogie tant en termes de qualité d’apprentissage que d’acquisition des compétences psychosociales (autonomie, créativité, confiance en soi…). Riche de citations de Maria Montessori, cet ouvrage propose aussi des activités faciles à réaliser avec vos enfants.

4 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂