Ô les coeurs : un livre pour parler des émotions, de la souffrance et de la résilience

Sur ses dernières années d’enseignement, Alexandra Brunbrouck a organisé de nombreuses séances avec ses élèves sur le thème de l’ouverture du coeur. Elles a ainsi offert aux enfants son écoute empathique, sa reconnaissance de leur singularité, son authenticité afin que des liens se tissent : lien à soi, lien aux autres, lien à l’environnement. Des liens vitaux pour nous, humains.

En établissant ces liens, les coeurs se sont ouverts, les émotions ont trouvé leurs mots, les souffrances sont apparues en pleine lumière pour enfin être libérées, … et le coeur de chacun a commencé à se réchauffer, à guérir.

C’est cette expérience bouleversante que raconte de façon symbolique ce livre qui m’a touché profondément. Car j’y ai vu mon propre cheminement d’adulte et de parent, mes prises de conscience, la révélation qu’un coeur meurtri peut progressivement briser son armure et laisser tomber ses murailles. Que la résilience est possible dans un environnement bienveillant et auprès de personnes qui ont déjà entrepris ce travail et ont suffisamment avancé pour partager leur compassion, leur amour et leur gentillesse.

Ce livre s’adresse aux enfants et à l’enfant à l’intérieur de chaque adulte. Il murmure des vérités sur la légitime vulnérabilité, sur la nécessité d’accueillir ce que nous ressentons.

Sur le fait qu’il faut « embrasser » pleinement un état pour en sortir. L’ignorer ne provoque qu’une cristallisation, un renforcement, …

Et pour cela, se connecter à son coeur est LA clé.

Merci à Alexandra Brunbrouck et Fanny Falgas pour ce livre qui nous donne le droit d’être humain avec une existence qui mérite d’être vécu, entre rires et larmes, entre solitude et communion…

Notre coeur est à la fois une boussole et un indicateur de notre bien-être. Accueillons ses messages et ayons foi en notre fantastique capacité d’adaptation.

D’un point de vue plus pratique, ce livre pourra donner lieu à des activités et des discussions individuelles et collectives :

  • inviter l’enfant à dessiner son coeur
  • lui demander s’il est rempli d’amour, de peur, de tristesse, de colère (et le colorier en conséquence)
  • le guider, s’il est d’accord, dans la narration de ce qui le rend joyeux, qui l’a blessé, etc.
  • envisager des solutions pour « guérir son coeur : de la tendresse, du pardon, …

 

Dès 4/5 ans (et sans limite supérieure !).

« ô les coeurs » est disponible sur le site des éditions Pera : lien ici

Ou sur Fnac.com

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.