Ma magie à moi : un livre riche pour aider les enfant à développer leur empathie (et leur gratitude)

Je vous présente un album jeunesse qui m’a attiré par la beauté de ses illustrations et son thème : l’impression qu’ont les tout-petits qu’ils sont au centre d’un monde qui répond à leurs pensées et désirs. Un peu comme s’ils créaient leur réalité.

C’est le cas de l’enfant de ce récit qui interprète sa journée ainsi :

  • tout ce qui existe sur Terre et ailleurs est du fait de SA magie
  • le matin le soleil se lève pour L’éclairer
  • la vache offre son lait pour SON petit-déjeuner
  • le boulanger cuit SON pain pour lui
  • SES nuages courent dans le ciel
  • Le soir, la nuit vient car il l’appelle
  • il allume la lune et les étoiles

Bref, l’enfant est un démiurge omniscient, le centre d’un univers qui gravite autour de lui,…

Et là, il existe plusieurs possibilités pour le parent qui lira ce récit à son enfant :

  • conforter celui-ci sur sa puissance de création magique (du bon comme du mauvais) : voie périlleuse s’il en est. Je crée mon bonheur/ je crée mon malheur…
  • transformer peu à peu (via la maturité intellectuelle) cette vision auto-centrée en introduisant la gratitude et la conception collective du monde : “Le soleil serait-il là si tu n’y pensais pas ou si tu ne lui avais pas demandé de se lever ? Essayons !” “Et toi qui pourrais-tu aider aujourd’hui ?”  “Merci au boulanger pour avoir fait ce pain pour tout le monde”, “Merci à papa/maman pour m’avoir raconté cette histoire”, “Merci au chat d’accepter les caresses avec patience”, “Merci à la Terre de nous offrir de quoi manger”, …

Ainsi, en passant progressivement du “je” au “nous”, l’empathie augmente et la solidarité devient possible. L’enfant imagine alors un monde auquel il appartient et pour lequel il sera un citoyen parmi d’autres. Ce qui ne l’empêchera pas de poursuivre ses propres rêves à partir du moment où ces rêves n’impliquent pas de négliger/manipuler/faire souffrir autrui.

 

Malgré son apparente simplicité, “Ma magie à moi” est donc un livre psychologiquement riche si l’adulte accompagne l’enfant vers un questionnement qui ouvrira des perspectives altruistes et favorisera la gratitude.

“Ma magie à moi” de Gaia Guasti et Simona Mulazzani est disponible :

 

Tags:

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.