Les “caprices” sont impossibles avant 6 ans…

Avant 6 ans, impossible pour l’enfant de nourrir l’intention de manipuler ses parents ou de “faire exprès”. Donc lorsque nous évoquons les “caprices”, ce sont en réalité les adultes qui prêtent des intentions à l’enfant car ils raisonnent selon leur “maturité” et leurs croyances quant au concept de dominant/dominé.

C’est ce que nous explique Stéphane Wojtysiak sur sa chaine 60 secondes de PSY.

Et après 6 ans alors ?

Préférez-vous penser que votre enfant vous “cherche” et vous “provoque” ou qu’il a besoin de vous pour continuer à développer sa capacité à accueillir ses émotions, en comprendre le sens, apaiser son stress,…?

Dès lors que nous nous sortons de la tête que les enfants sont des créatures malintentionnées et vicieuses et que nous les considérons plutôt comme des collaborateurs et futurs citoyens en cours d’apprentissage qui ont besoin de notre attention, de notre amour, de règles logiques, d’empathie et de modèles à imiter, le mot “caprice” disparaît naturellement de notre vocabulaire.

En revanche, si nous continuons à l’utiliser, nous forgeons une croyance négative qui se traduit aussi par la pose d’étiquettes (capricieux, impertinent,…) qui cristallisent un état. L’enfant se comporte alors comme nous croyons qu’il doit se comporte. Il devient ce qu’il n’est pas…

En effet, si nous sommes nous-mêmes hostiles, notre interlocuteur qui plus est si jeune, réagira selon des réflexes hostiles aussi.

Pour conclure, effaçons le mot “caprice” de notre langage. Voyons dans les opposition des tentatives d’affirmation. Et persuadons-nous (car c’est le cas) que l’enfant a des besoins mais qu’il ne sait pas forcément les identifier ni comment les satisfaire.

D’ailleurs, c’est peut-être aussi le cas pour nous, adultes ? Alors, apprenons à développer notre empathie et transmettons.

Je finis avec une citation de Valérie Roumanoff

13 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂