Le coût pour apprendre à être parent “positif” (auto-formation)

Le coût pour apprendre à être parent positif (auto-formation)

Je parle souvent de bienveillance ou de parentalité positive mais j’avoue ne pas être à l’aise avec ces termes. En effet, je pense que l’apparition de ces étiquettes est avant tout motivée par une approche marketing (et webmarketing). C’est ainsi que des courants et des tendances se créent, avec tout un cortège d’offres pour une demande qui ne cesse de grandir par un effet de mode. et là, il y a ceux qui peuvent suivre (car cela a un coût en temps et en argent) et les autres…qui se sentent exclus, voire attaqués car jugés (or on ne juge ni n’étiquette pas dans la bienveillance).

J’ai découvert que la “bienveillance” était ce que je pratiquais déjà depuis que je suis père. J’y vois des valeurs évidentes comme la non-violence, le désir de préserver, d’aider, d’écouter, d’être attentif, de guider, de s’accepter, de reconnaitre ses émotions et celles des autres, etc. Bref, des choses simples qui ne nécessitent pas forcément de rabattage (comprendre communication avec des superlatifs) et qui sont, selon moi, tellement essentielles et humaines qu’elles devraient être gratuites à enseigner. Car l’argent ne devrait pas être un frein pour apprendre à être parent “positif” ou autre. L’enjeu est trop important pour que cela devienne une place de marché.

C’est mon opinion. Et c’est un des facteurs de motivation qui me poussent à partager gratuitement du contenu tous les jours.

Alors, oui, la contrepartie est que je dois monétiser le contenu avec des pubs (le moins intrusives possible) ou des liens d’affiliation (sur des produits que j’ai appréciés) afin de couvrir mes dépenses, payer mon loyer et nourrir ma famille mais ce qui me plait dans cette façon de travailler est que personne n’est obligé de cliquer sur quoi que ce soit ou de me donner son adresse email pour recevoir des videos gratuites (pas vraiment au final) ou pour que je pollue ensuite votre boite avec des messages alléchants (“vous n’allez jamais y croire !” “ce mail va changer votre vie” “plus que quelques jours pour profiter de…” ). Je déteste ces méthodes !

Sachez que je m’entoure petit-à-petit de partenaires qui ont cette éthique, cette vision non-capitalistique, qui entreprennent avant tout pour aider et non s’enrichir (je partage souvent leurs articles). Comme quoi, c’est possible. C’est là qu’est l’ambition la plus noble selon mon point de vue : s’investir pour une cause qui profite à tous.

Donc je vais continuer. Je ferai de mon mieux pour apporter ma pierre à cette édifice. Et je défendrai mes positions sans ménager mes forces.

J’ai du mal à savoir quelle est la réelle portée de mes efforts mais je suis ravi quand je reçois des emails de remerciement. Même un simple merci. Non pas que cela alimente mon ego, mais ces messages signifient que les bouteilles jetées à la mer ont échoué (dans le bon sens) chez vous et que les mots vous ont fait du bien. Cela me suffit.

 

Je vais finir en vous donnant des conseils généraux à propos du sujet de cet article : Le coût pour apprendre à être parent “positif” .

 

Pour acquérir des techniques parentales efficaces, je vous conseille la lecture de cette sélection de livres essentiels (à la fois pratiques et inspirants) et de vous couper des médias pour digérer leurs enseignements en retrouvant votre propre libre-arbitre (et en prenant conscience de vos processus inconscients de réflexion et d’action). La lecture facilite l’introspection nécessaire pour reprogrammer nos habitudes et retrouver de l’authenticité.

Avancez pas à pas en vous appropriant les techniques et la philosophie présentes dans ces ouvrages et surtout en observant ce que vous avez devant vous. Ce que vous renvoient vos sens : un sourire, un geste tendre, un soupir, la joie de jouer ensemble, une larme, etc. Sans interprétation ou évasion mentale.

A ce sujet, je vous invite également à commencer à méditer en pleine conscience car cette activité vous permettra de résoudre naturellement de très nombreux problèmes/blocages (le livre et le CD de Christophe André “méditer jour après jour” (24,90€) sont parfaits pour s’initier).

Munissez-vous d’un cahier, d’un crayon pour écrire votre cheminement. Car écrire libère et donne du sens à nos pensées. De plus cela renforce notre confiance en nous car écrire nous procure le sentiment de construire et d’avancer. La première chose à noter est votre but, détaillez-le, visualisez-le.

Enfin, n’hésitez pas à poser des questions sur des forums, des blogs, dans la vraie vie auprès d’associations et à vous rapprocher de professionnels diplômés (médecins, pédiatres, psychologues, etc.).

Prenez ainsi conscience de votre potentiel de changement via les actions que vous entreprenez. Débarrassez-vous des étiquettes qui vous collent à la peau. Devenez ce que vous êtes en modifiant ce que vous faites. 🙂

 

PS : Le coût des livres.

Faisons un calcul de coût pour les livres +cahier + crayon : 105€.

Mais c’est la fourchette haute des dépenses car vous pouvez :

  • acheter ces livres d’occasion
  • les emprunter à la bibliothèque
  • vous les faire prêter (et ce sera l’occasion d’échanger ainsi)
  • lire des blogs tels que apprendreaeduquer.fr ou celui-ci.

 

8 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂