Activité : Dessiner des sourires (pour être de bonne humeur)

smiley jeu

Je souhaitais partager avec vous une idée de jeu de gestion émotionnelle issue d’un livre d’activités de Gilles Diederichs.

Ce jeu peut aider les enfants à surmonter les frustrations, exprimer leurs émotions dans le calme et retrouver la bonne humeur. Le principe est simple :

“Dessine des sourires pour retrouver la bonne humeur”

L’enfant aura besoin d’une feuille blanche et de crayons de couleur.

 

Consignes à donner :

  1. Place ta feuille à l’horizontale face à toi. Côté gauche, écris précisément ce que tu désirais avoir et que tu n’as pas obtenu. Laisse de la place à droite pour dessiner juste en face. Tu peux écrire le nombre de mots que tu veux, les uns en dessous des autres.
  2. Ensuite, dessine juste en face de chaque désir un beau sourire. Ce peut être juste le mouvement des lèvres, ou de grands yeux rieurs, tu peux même découper des sourires sur des photos dans des magazines et les coller sur ta feuille !
  3. Recouvre tes désirs d’une jolie couleur et amuse-toi aussi à colorier tes sourires en rajoutant des étoiles, des notes de musique, des fleurs, des coeurs…ainsi, tout se termine joyeusement !

Mon avis :

Cette activité est efficace pour plusieurs raisons :

  • elle permet à l’enfant de s’exprimer en écrivant des mots et en dessinant.
  • elle montre à l’enfant qu’il a la possibilité de changer d’humeur face à un sujet désagréable
  • elle provoque la visualisation mentale d’un sourire qui, et c’est prouvé scientifiquement, agit positivement sur les pensées à l’image de la rétroaction faciale (le fait de sourire augmente le niveau de bonheur car le cerveau comprend que tout va bien).
  • elle développe la créativité

On peut inventer de nombreuses variantes à cette activité :

  • au lieu des désirs, on peut évoquer les pensées négatives en général
  • utiliser des smiley à découper comme des gommettes et à coller
  • varier la grosseur de ces smileys en fonction du niveau de frustration
  • partager des smiley avec quelqu’un de triste (élan altruiste et empathie)
  • faire parler les smileys
  • compléter l’expression émotionnelle par une demande (façon communication non-violente).

 

Source: “Gérer les colères et caprices” de Gilles Diederichs

Capture d’écran 2016-01-18 à 11.53.39

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂