Développer le bien-être des enfants grâce aux émotions agréables (psychologie positive)

Je souhaitais évoquer aujourd’hui un pan essentiel de la psychologie positive dans le cadre d’une pratique familiale (pour les enfants et les parents) : les émotions agréables.

Je vous invite à découvrir une carte mentale que j’ai créée et qui les liste selon l’état établi par les recherches en psychologie positive.

Selon moi, connaitre ses émotions permet de focaliser notre attention dessus, d’en augmenter les effets bénéfiques et de trouver des activités qui les déclenchent.

Attention, il ne s’agit absolument pas de nier ou ignorer les émotions désagréables mais de donner plus de place aux émotions agréables pour contrer une tendance “naturelle” du cerveau qui attache plus d’attention aux aspects “dangereux” de notre vie et donc aux émotions désagréables (car cela implique d’adopter des comportements de survie).

Il s’agit donc de continuer à identifier et verbaliser les émotions désagréables et parallèlement de faire de même avec les émotions agréables pour augmenter notre niveau global de bonheur.

Ces émotions confèrent d’ailleurs des super pouvoirs comme :

  • plus d’énergie
  • qualité de l’attention 
  • capacité de réflexion
  • enthousiasme
  • capacité de résilience
  • aptitudes mentales
  • créativité 
  • efficacité
  • confiance en soi
  • amitié
  • amour
  • aptitudes physiques
  • bons rapports humains
  • santé
  • longévité
  • réussites personnelles
  • richesse

Ce que je vous propose pour compléter ce travail sur les émotions agréables et de pratiquer un rituel chaque jour :

  • lors d’une réunion de famille régulière, autour d’une boisson chaude, chaque membre de la famille prend la parole pour raconter les expériences qu’il a vécues et pour lesquelles il a ressenti une émotion agréable.
  • puis à la fin de la réunion, chacun propose des activités pour faire vivre les émotions agréables. ces activités seront programmées dans les prochains jours ou tout-de-suite si possible.

 

PS : le flux est un état de concentration extrême lié à la pratique d’une activité pendant laquelle les forces sont utilisées.

 

Le fichier PDF est à télécharger ici.

 

Source : “Éduquer les enfants avec la psychologie positive” de Julie Bezinet (Jouvence) disponible chez votre libraire et sur Cultura.com, Decitre.fr .

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.