Choisir d’agir avec bienveillance (Stop aux violences éducatives)

Quand le stress ou une forte émotion nous envahit, nous ne maitrisons plus nos mouvements et pouvons réagir avec violence.

Notre “cerveau qui réfléchit” est déconnecté (voir la vidéo ci-dessous):

Mais nous avons la possibilité de nous entrainer à prendre conscience de l’intensité du stress et de l’émotion qui montent en nous pour anticiper les crises.

D’ailleurs, au moment où vous lisez ces lignes, que ressentez-vous ?

Quelle est l’intensité de votre stress ou de votre émotion de 1(faible) à 3 (forte) ?

Posez-vous la question plusieurs fois par jour pour prendre l’habitude d’interroger votre état intérieur et respirer afin de vous sentir mieux.

 

La violence face aux enfants 

Face à un enfant, garder le contrôle est primordial car la violence peut être orientée contre lui. Or cette violence abime le lien, fait régner la peur et retarde le développement du cerveau de l’enfant.

De plus, cela lui transmet le schéma de réaction violent qui freine l’intégration sociale.

 

Pour éviter la violence, nous pouvons considérer nos choix avant de “péter un cable” et ainsi remplacer les croyances qui proviennent parfois de notre propre enfance.

 

Voici un outil qui nous rappelle certaines alternatives pour agir avec plus de calme.

Le fichier PDF est à télécharger ici.

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂