« C’est pour ton bien » : les dangers du devoir de gratitude

« Certains enfants sont élevés dans l’idée qu’ils sont redevables de l’éducation reçue ! C’est douloureux et injuste. Tout enfant développe spontanément un immense amour et une gratitude éperdue envers ses parents, même en cas de maltraitance.

« Tu me dois de la gratitude pour tout ce que j’ai fait pour toi ! »

Etait-ce si contraignant, si désagréable ? »

Isabelle Filliozat continue en nous alertant sur le fait que lorsqu’il y a maltraitance, la situation est encore plus perverse puisque qu’il est demandé à l’enfant de ressentir et d’exprimer de la reconnaissance pour ce qui lui est infligé. L’enfant devenu adulte aura en lui une croyance selon laquelle on peut lui faire du mal pour son bien et que par conséquent ses émotions et ses sensations sont fausses. Ce qui crée une profonde confusion interne et une négation de l’identité de l’enfant en plus d’une estime de soi déséquilibrée.

De plus, cette exigence de gratitude pour des faits qui ont occasionné de la souffrance prédispose la victime à accepter d’être traitée ainsi toute sa vie sans oser se plaindre, se défendre ou fuir…

« Je l’ai mérité » « Je ne suis pas digne d’être aimé(e) » « Je ne suis pas capable » « J’ai besoin d’une autorité pour me dire quoi faire ».

La colère pour se réparer

Pour sortir de ce schéma illusoire, nous possédons un outil puissant : la colère. Bien sûr, il ne s’agit pas de la diriger contre quelqu’un mais d’utiliser son énergie pour trouver la force de s’extraire d’un schéma toxique en posant des mots sur nos ressentis.

Retenons que la gratitude n’est pas un dû. C’est une sensation et une émotion intimes qui naissent naturellement.

Quand un parent exige de la gratitude, c’est qu’il y a un besoin inassouvi en lui et en cela, l’enfant n’est aucunement responsable. Cela peut-être un besoin de reconnaissance, de repos, d’amour,…

 

Source :”Je t’en veux, je t’aime” d’Isabelle Filliozat

Disponible sur :

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂