10 outils pour une éducation efficace sans cris, chantages ou punitions

On peut collaborer avec les enfants sans rentrer dans des rapports de force qui abiment l’estime de soi et les liens.

La clé est dans la bienveillance. Pour soi et pour les autres. Voici 10 outils pour nous aider :

  1. La Communication Non Violente
  2. Les choix
  3. Les règles
  4. Les rituels
  5. La formulation positive
  6. Les câlins
  7. L’accueil des émotions
  8. Le renforcement positif
  9. Le non qui devient oui
  10. Les objets prennent la parole

Le 11ème outil est le modèle que nous offrons à nos enfants qui nous observent et nous imitent….pour le meilleur et pour le pire. 🙂

 

La Communication Non violente

Par respect pour soi et les autres, la CNV de Marshall Rosenberg permet de s’exprimer et de satisfaire nos besoins sans violence et sans accusation. Plus d’infos ici.

 

Les choix + humour

Un enfant qui choisit apprend à réfléchir, devient plus vite autonome et cultive son optimisme (il y des choix dans la vie !)

Pour mettre en scène ces choix, je vous invite à adopter le jeu des 3 choix. Vous, parents, proposez 3 choix à votre enfant : 2 choix « classiques » et 1 choix complètement loufoque.

Et les roues des choix :

Les règles

Les enfants aiment les règles mais pas les interdits. Les règles s’établissent ensemble, sont décrites à la forme positive et sont révisées régulièrement car l’enfant évolue et progresse (et vous aussi). Quelques idées pour les établir : rendez-vous dans cet article  et cet article.

 

Les rituels

Les habitudes et rituels sont des repères pour l’enfant. Cela les sécurise. Pour mettre en place des rituels, suivez le lien.

 

La communication positive

J’ai regroupé pour vous 20 exemples qui simplifieront votre vie et contribueront à l’harmonie de toute la famille.

Les câlins

Pendant les moments d’intimité entre deux personnes, les molécules suivantes sont sécrétées :

  • l’ocytocine
  • la dopamine
  • des endorphines
  • la serotonine

Ce cocktail magique contribue à notre bien-être et alimente un cercle vertueux qui mène :

  • à une diminution du stress
  • au développement de l’empathie
  • à une augmentation de la confiance
  • au renforcement de l’attachement
  • à la croissance de l’affection réciproque

Mieux ! Les câlins et autres contacts affectueux développent le cerveau des enfants et font notamment maturer le cortex préfrontal, zone essentielle du cerveau.

Les câlins facilitent donc le bien-être et favorisent la collaboration.

 

Les aider à identifier leurs émotions

Du fait de l’immaturité de leur cerveau, les enfants ne peuvent pas faire face à leurs émotions seuls.

Ils ont donc besoin de notre accompagnement pour identifier, nommer, comprendre et réguler leurs ressentis.

Tous les outils sont ici.

 

Le renforcement positif

Imaginez si vous étiez chaleureusement encouragé lorsque vous réalisez une action. Auriez-vous envie de la reproduire ?

C’est le principe du renforcement positif : amplifier les points forts pour corriger progressivement les autres points. 🙂

 

Le non qui devient oui

Derrière chaque NON se cache un OUI…

Le jeu que je vous propose est tout simple : il consiste à transformer un NON en OUI et donc à transformer l’opposition en collaboration !

La durée de la partie est déterminée au début du jeu.

 

Exemple 1 dans une discussion parent/enfant après avoir annoncé le début du jeu et sa durée :

[Parent] – veux-tu mettre tes chaussures ?

[Enfant] – non

[Parent] – non maintenant signifie oui dès que tu auras fini ce que tu es en train de faire ?

[Enfant] – oui, je termine ce puzzle.

[Parent] – merci !

 

D’autres exemples :

– Oui pour traverser en me tenant la main (au lieu de NON ne traverse pas la route seul).

– Oui je joue avec toi dans 5 minutes (au lieu d’un NON je n’ai pas le temps)

Au lieu d’interdire (NON), indiquez ce que vous permettez (OUI).

 

Faites parler les jouets et les objets

Un jouet qui demande à être rangé dans son armoire a plus de chance de l’être (que si vous le demandez vous-même gentiment à votre enfant).

Une table se mettra d’autant plus vite et bien si ELLE adore voir des assiettes, des couverts et des verres (qui parlent aussi d’ailleurs) se poser sur elle pour la décorer. Et puis, fourchettes et couteaux ne se lassent pas de s’échanger des blagues tout au long du repas.

Un lit, ses coussins et ses couvertures réclament la présence d’un ami pour la nuit ! Mais oui, il y a tant d’histoire merveilleuses à se susurrer au creux de l’oreille. Pose ta tête là, sur le coussin, et écoute en respirant lentement. Ça va commencer…

Le balai adore danser au milieu de la pièce et les vitres sont ravies d’être nettoyées pour éblouir le voisin…oui, ça l’énerve un peu, mais c’est amusant non ? (cette façon de procéder est aussi efficace avec les ados et les conjoints)

Et que dire de Capitaine Gant-de-toilette chatouilleux autant que dévoué défenseur de la propreté ! Ecoute-le crier à l’abordage mousse-à-ion ! Hissez les gels-douches !

3 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂