L’éducation non violente et bienveillance au sein du couple (Isabelle Filliozat)

Je vous invite à regarder cette vidéo d’Isabelle Filliozat qui trace un intéressant parallèle entre la bienveillance dans le couple et la bienveillance dans l’éducation en répondant à une question essentielle que nous rencontrons souvent :

Comment faire comprendre à son conjoint qu’il existe d’autres méthodes que la violence verbale pour se faire respecter ?

Isabelle Filliozat nous démontre de nouveau la puissance de l’empathie et de l’amour.

Merci.

A diffuser largement.

Méthode d’écoute empathique :

Pour compléter, je vous invite à découvrir une méthode d’écoute empathique présentée par Isabelle Filliozat dans son cahier de travaux pratiques pour apprendre à gérer ses émotions.

Cette technique est applicable à la fois pour les enfants et pour les adultes.

cahier de travaux pratqies pour apprendre à gérer les émotions

Etape 1 : Mise en condition

  • Videz votre tête de vos jugements. Concentrez-vous sur votre respiration.
  • Maintenant, regardez la personne que vous voulez aider pour vous « connecter » avec elle (via les neurones miroirs). Laissez émerger l’empathie.
  • Respirez profondément en ressentant ce que l’autre éprouve.

Visualisez à présent cette scène :

Imaginez que vous tenez une vasque dans laquelle la personne va déverser ses émotions, ses larmes, sa colère, des mots de haine ou de désespoir…Il est important d’imaginer que tout cela tombe dans une vasque en dehors de vous car vous risqueriez d’être top affecté pour continuer.

les serrures du coeur

Etape 2 : Amorce de discussion

  • enclenchez la discussion avec empathie : « Je vois que c’est dur pour toi » , « tu as l’air content. » , « j’ai l’impression que tu es triste… »
  • Si l’autre se ferme, n’insistez pas. Rassurez-le : « Tu es touché par ce que je t’ai dit et tu ne sais pas comment répondre, c’est difficile pour toi de m’en parler…« . Dites alors ce que vous ressentez : « Quand tu ne me réponds pas, je me sens triste et démuni, j’ai besoin de sentir le lien avec toi…« . Puis marquez un silence.
  • L’autre va parler. Ecoutez-le et encouragez-le avec des « phrases reflets ». S’il dit « Je te déteste », répondez « tu es en colère contre moi ». Ou émettez des sons comme « hum » , des « oui » ou faites des hochements de tête pour marquer votre totale attention sans l’interrompre. Evitez les « pourquoi », les reproches, les jugements, les réflexes d’auto-défense, etc. Facilitez son expression et guidez-le pour trouver et verbaliser le besoin derrière chaque émotion.

 

J’espère que cette méthode vous servira à aider ceux qui vous entourent…

Source :

Le cahier de travaux pratiques pour apprendre à gérer ses émotions est disponible sur Amazon et chez votre libraire préféré.

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *