Le maternage développe le cerveau des enfants !

Dans le livre « Transmettre » Catherine Gueguen aborde le sujet des effets de l’affection et de l’amour sur les humains (enfants comme adultes), preuves neuroscientifiques à l’appui. On y apprend que le maternage est indispensable à notre développement et à notre épanouissement en modifiant la structure même de notre cerveau et l’expression de nos gènes.

Le chercheur canadien Michael Meaney a montré que le maternage modifiait l’expression de certains gènes et influait notre façon d’être, nos réactions au stress et nos facultés intellectuelles en agissant sur les neurones de l’hippocampe, petite structure cérébrale dévolue à la mémoire et l’apprentissage. À chaque fois qu’on materne quelqu’un, on l’aide à développer sa faculté de mémoriser et d’apprendre.

Autre impact positif : des chercheurs japonais ont observé qu’un contact doux, respectueux avec les enfants, active leur cortex préfrontal, siège des fonctions supérieures du cerveau (logique, régulation émotionnelle, empathie,…).

Et n’oublions pas que le maternage n’est pas réservé qu’aux mamans et aux enfants et que nous en avons besoin tout au long de notre vie  !

 

Pour compléter, je vous invite à regarder cette vidéo :

 

Un grand merci à PEH-education pour la mise en ligne de ces trésors.

 

Pour poursuivre dans cette vision bienveillante de l’éducation, je vous invite à lire ou à relire :

« Pour une enfant heureuse » , « Vivre  heureux avec son enfant » et « Transmettre »

 

EnregistrerEnregistrer

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *